Fraises, choisir des bio ou les faire pousser soi-même

0
120
fraises bio

fraises bioMieux vaut éviter les fraises tout-venantes imprégnées de nombreux pesticides, et choisir des bio, voire les faire pousser soi-même dans son jardin ou sur son balcon.

 

Les fraises cultivés par des agriculteurs peu soucieux d’environnement (notamment les grandes exploitations espagnoles) peuvent contenir jusqu’à une douzaine de substances chimiques. Une récente étude de l’Autorité européenne sanitaire, a révélé qu’on avait identifié 84 sortes de pesticides sur différentes récoltes de fraises. Un seul échantillon contenait jusqu’à 15 pesticides différents.

Contre les maladies les plus classiques de la fraise – les champignons botrytis (pourriture grise) et l’oïdium (maladie du blanc), Bayer commercialise deux fongicides, le fluopyram, et la trifloxystrobine. Ces produits supposent des précautions rigoureuses d’utilisation. Sont-elles toujours respectées ? Rien ne permet d’en être certain et les utilisations intempestives se font au détriment des consommateurs.

 

Effets sur le long terme

 

Qu’advient-il avec la multiplication des substances chimiques disséminées sur les fruits et légumes, en particulier sur les fraises ? Les experts savent peu de choses sur les effets croisés qu’elles peuvent déclencher sur notre métabolisme (effets dits de synergie), mais on peut craindre des incidences néfastes sur une longue période. Autre problème, la fraise ne s’épluche pas. Il faut la laver (voire la tremper dans un peu de bicarbonate de soude), sans bien savoir quelle teneur de produits chimiques reste encore présente après lavage.

 

Le bio, la garantie du zéro chimique

 

Autant de motifs de privilégier des solutions alternatives. Le bio, bien sûr. A coups de purin d’ortie, de prêle et autres mixtures, les cultivateurs bio produisent des fraises qui n’ont connu aucun traitement chimique et n’ont pas nécessité d’engrais. Gariguette, ciflorette, cirafine ou cigaline, on trouve toutes les variétés en bio.

 

Les faire pousser soi-même

 

Autre solution, faire pousser des fraises dans votre jardin ou sur votre terrasse. Il leur faut un mixte d’ensoleillement et de mi-ombre. On peut les cultiver en jardinières et les ramasser au fur et à mesure du mûrissement. Avec les fraisiers dits remontants, vous pourrez en déguster jusqu’à l’automne. L’expérience va ravir les enfants et permet de redécouvrir le goût d’une fraise 100% naturelle.

 

Aurélie Laroche

 

Sources :

http://www.bioalaune.com/fr

http://www.jardiner-malin.fr

Photo : http://potagerdappartement.fr

AUCUN COMMENTAIRE