Une baguette sans gluten surgelée

0
105
baguete sans gluten

Une baguette sans gluten surgelée : cette innovation ne devrait pas laisser indifférent tous les consommateurs qui aiment le pain mais disent stop au blé et au gluten.

 

 

Baguette sans gluten surgelée : des mots qui ne vont a priori  ensemble. C’est pourtant bien une innovation du printemps 2018 qui devrait attirer l’attention des millions de personnes en situation d’allergies, d’intolérance ou de sensibilité particulière au gluten.

Lire aussi : Faire son pain sans gluten

 

Une demi-baguette de 125 grammes

 

Commercialisée par Picard, cette demi-baguette de 125 grammes bénéficie d’un emballage parfaitement hermétique à toute contamination,  fait de papier, film cellulose, encre et adhésif à base d’eau. Le consommateur peut glisser directement la baguette dans le four. Mode de cuissson : 10 minutes à 210°  chaleur tournante.

 

Le prix conseillé est de 2,45 euros

 

L’innovation « baguette sans gluten surgelée » coûte 2,45 euros (prix conseillé) la demi-baguette, soit un prix moyen tout de même quatre fois plus élevé que celui d’une baguette classique, mais pas beaucoup plus cher que le pain sans gluten industriel.

 

 

Un fils intolérant au gluten

 

 

La baguette sans gluten surgelée est conçue par une marque écossaise, Genius, basée à Edimbourg. Selon la légende de l’entreprise, la marque a été créée par dénommée Luncinda Bruce-Gardyne dont le fils était intolérant au gluten et qui a conçu pour lui des pains spéciaux sans gluten.

 

Une large gamme déjà distribuée en France

 

Genius connait un vif succès en Grande-Bretagne. La marque fabrique une large gamme de produits frais ou congelés de boulangerie-pâtisserie pour le Royaume-Uni et divers autres pays (États- Unis, Australie, Pays-Bas, Espagne, Émirats arabes unis…). Genius vendait déjà des produits de boulangerie-pâtisserie dans la grande distribution française depuis 2014, via un partenaire commercial, Lightbody Europe.

 

Lire aussi : Olivier Deseine, meunier bio et local

 

 

Aurélie Laroche

Sources : Adocom

www.lsa-conso.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE