La boîte de thon plus cher

0
883

thon en boîteLes prix de la boîte de thon, mais aussi de sardines et de maquereau, ne cessent d’augmenter. Les restrictions sur les pêches limitent l’offre de poisson tandis que la demande reste très forte.

 

La boîte de thon, dans les mois qui viennent, va coûter plus cher. C’est mécanique. Les fabricants français de conserves de thon, de sardine, et de maquereau ont vu les prix de leurs ressources augmenter considérablement. Depuis le début de l’année, le thon albacore a augmenté de 30% et le thon listao de 26% sur un an. Entre 2014 et 2015, le thon blanc avait déjà subi une augmentation de 40%.

Inutile de vouloir vous rabattre sur le maquereau, poisson populaire par excellence. Les conserveries observent des niveaux de prix en hausse de 35% par rapport à la saison précédente (2015-2016). Quant aux sardines, leurs prix ont bondi de +49%.

 

L’effet des quotas

 

Ces hausses très substantielles reflètent la rareté des ressources en poisson, et les mesures de restrictions des pêches qui ont été prises dans le monde pour tenter d’éviter l’épuisement des espèces. D’un côté, les quotas limitent le poisson disponible, de l’autre la demande est de plus en plus forte. L’effet sur les prix est mécanique. Seules les ONG qui luttent contre la surexploitation des mers vont se réjouir de cette hausse généralisées des prix.

 

Le prix de l’huile d’olive

 

Un autre facteur vient renchérir les coûts des conserveries. C’est le prix de l’huile d’olive qui se situe à des niveaux historiquement très élevés.  Début 2016, les prix se situent dans une fourchette de 3500 à 4000 euros la tonne, contre seulement 2400 à 3000 euros durant la période 2010-2014. Entre juin 2014 et juin 2016, les prix avaient bondi de 30%. Les volumes produits par l’Italie, la Grèce, la Tunisie restant inférieurs à la demande qui croît chaque année de 6%, les prix de l’huile d’olive vont rester élevés. Et avec eux les boîtes de thon et de sardines à l’huile d’olive !

 

JC Nathan

 

Source : Adocom