Vitamine D, Covid-19 et personnes âgées

0
123
Covid-19 Vitamine D
Covid-19 personnes âgées et vitamine D

La vitamine D est un élément clef du traitement des personnes âgées ayant contracté un Covid-19.  C’est la démonstration que vient de publier le CHU d’Angers. 

 

 

Le CHU d’Angers, dans le cadre d’une étude menée avec 9 hôpitaux et leurs Ephad, vient de publier dans la revue scientifique Plos One, des résultats étonnants sur le rôle de la vitamine D face au Covid-19. 

 

 

Profil défavorable ou âge

 

 

L’étude réalisée entre avril et décembre 2020 (début de pandémie) démontre l’efficacité d’une forte dose de vitamine D, administrée dans les 72 heures du diagnostic de Covid-19, à des personnes âgées ou fragiles. L’échantillon portait sur 260 patients âgés de plus de 75 ans  atteints par la Covid-19, ayant un profil défavorable ou tout simplement très âgées (l’âge médian du groupe était de 88 ans).

 

 

Forte dose de vitamine D3

 

 

130 patients ont reçu une forte dose de vitamine D3 (400  000 UI) et 130 ont reçu une dose standard (50  000 UI). Pour des raisons éthiques, l’équipe du CHU d’Angers, dirigée par le professeur Annweiler, n’a pas fait de « groupe placebo ».

 

 

Baisse de 60% du risque de décès

 

 

La vitamine administrée dans les 72 heures suivant le diagnostic de Covid, a réduit de près de 60% le risque de décès, dans une période bien précise : entre J+7 et J+14 après la contamination. Cet effet limité dans le temps tient au mode d’administration de la vitamine D, à savoir une seule dose massive à l’effet nécessairement limité dans le temps.

 

 

A quoi tient l’effet protecteur de la vitamine D ? L’explication du professeur Annweiler est la suivante. La vitamine D participe à réduire les inflammations et à réguler le le système rénine-angiotensine, un système crucial de régulation endocrinienne et enzymatique des fonctions cardiovasculaires et pulmonaires.  Le coronavirus perturbe cette régulation hormonale ce qui entraîne le fameux orage cytokinique, générateur de cas fatals d’asphyxie. La vitamine D contrebalance l’action délétère du coronavirus.

 

 

 

Agent de prévention

 

 

 

Faut-il y voir une démonstration de l’efficacité en général de la vitamine D contre le-la Covid-19, et de son utilité comme agent de prévention? Ou autrement énoncé, peut-on substituer une cure de vitamine D à une stratégie de vaccination. Probablement pas. 

 

L’étude du CHU d’Angers a porté sur des personnes âgées, presque toujours carencées en vitamine D, notamment du fait de l’alimentation et du manque d’exposition au soleil , ce qui n’est pas le cas de toute la population. Bref, on a pas avec cette recherche, la preuve de l’effet protecteur anti-covid d’un supplément de vitamine D pour tout un chacun.

 

 

JC Nathan

 

Sources :

actusante.net

Le Quotidien du médecin

AUCUN COMMENTAIRE