Chaîne du froid à la maison : ne pas brader la sécurité

0
267
froid aliments

froid aliments

Avec les beaux jours, s’accroît la nécessité de conserver les aliments au froid. Trop souvent, le consommateur interrompt la chaîne du froid sans y prendre garde et s’expose à des risques de toxi-infections alimentaires.

 

Le froid est indispensable dans l’alimentation car il bloque la prolifération de bactéries telles que les salmonelles, staphylocoques, Listeria… Ces bactéries sont à l’origine de dangereuses intoxications alimentaires.  Il faut toujours être prudent avec le traitement et le stockage des aliments.

 

Rupture du froid

 

Chaque type d’aliment a une température de conservation idéale : le poisson se conserve entre 0 et 2°C ; les viandes-fromages-charcuteries à +4°C. maximum, les produits laitiers frais à +8°C. Les congelés se gardent à -12°C. Quant aux surgelés, crèmes glacées et autres glaces, c’est -18°C. Le problème le plus fréquent, c’est la rupture de la chaîne du froid, souvent déclenchée par le consommateur lui-même au moment de ses achats. Quelques précautions d’usage permettent d’éviter ce type d’accidents.

 

Isotherme

 

Premier conseil, utilisez un sac isotherme dès que vous avez des courses un peu sensibles (poissons, viandes, fromages…). Sinon, achetez en dernier ces aliments pour les redéposer le plus vite au froid. Respectez une logique de rangement et déposez les aliments les plus fragiles (poissons, viandes… ) dans les zones les plus froides du réfrigérateur (voir notice du frigo).Vérifiez de temps à autre la température du réfrigérateur. Celle-ci doit s’étager entre +2°C et +8°C selon les zones.

 

Gestion délicate des restes

 

Entreposez de façon séparée les aliments crus et les aliments cuits. Placez les restes dans des boîtes fermées et consommez-les rapidement. Si ces restes ont séjourné plusieurs heures à température ambiante, il faut les consommer encore plus rapidement ou les jeter.

 

Réglage du congélateur sur grand froid

 

Pour les congelés et les surgelés, les replacez au congélateur dès le retour des achats, en réglant celui-ci sur le grand froid pendant 2 h au moins. Dans un vieux réfrigérateur, sans compartiment congélation, les produits surgelés se conservent seulement 24 heure dans le réfrigérateur, et maximum trois jours dans le compartiment à glaçons. Attention : les bactéries prolifèrent d’autant plus intensément qu’elles ont été neutralisées par le froid.

 

Date limite de consommation et date limite d’utilisation

 

Mieux vaut respecter la date limite de consommation (DLC) même si les industriels maintiennent une marge de sécurité qui fait qu’un aliment n’est pas toxique dès le premier jour, hors délai. Pour mémoire, la mention « à consommer de préférence avant » ou la date limite d’utilisation optimale (DLUO), souvent indiquée sur les boissons et l’épicerie, renseignent sur la période optimale sur le plan gustatif ou nutritionnel. Un produit ayant dépassé cette date est encore comestible.

 

Après ouverture

 

Mieux vaut respecter le délai de consommation recommandé après ouverture du produit. Exemple : à consommer sous 2 ou 3 jours une fois l’emballage ouvert. Dernière précaution, toujours observer attentivement l’aspect des aliments (odeur, couleur, aspect général), en particulier pour les viandes, poissons, surgelés. Ne pas hésiter à jeter un aliment qui semblerait suspect.  Pour les conserves, soyez attentif au « pop » à l’ouverture du couvercle et à l’absence de gonflement de la boîte métallique (Lire aussi Le botulisme peut toujours frapper).

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.economie.gouv.fr

www.e-sante.fr

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE