Un label vegan pour le vin

0
2429
vin vegan

Un label vegan pour le vin, c’est l’une des innovations fortes du paysage alimentaire 2017 et du monde du vin. C’est le résultat de l’avancée du label européen, le Label V, qui certifie la provenance 100 % végétale des produits.

 

Pour un végétarien ou un végétalien, le vin est un produit qui pose problème. « Les ingrédients ne sont pas directement indiqués sur la bouteille », remarque Jean-Benoît Robert, responsable du Label V en France. Or, force est de constater que le vin, une fois accomplies les différentes étapes de vinification, est moins végétal qu’il n’y paraît. Blanc d’oeuf, colle de poisson, gélatine animale, albumine, caséine… sont souvent utilisés, en particulier pour ce que l’on nomme le « collage ». Si l’étiquetage est précis, il doit par exemple mentionner chez les vignerons utilisant de la caséine pour le collage : « contient du lait ou des protéines de lait » !

 
 

LE COLLAGE POUR SUPPRIMER LES RÉSIDUS

 

 

Qu’est-ce que le collage  (pour les non-initiés) : Le collage vise à supprimer les résidus et dépôts du vin pour le clarifier. Les vignerons incorporent un ingrédient protéiné (blanc d’oeuf, caséine issue du lait, albumine, colle de poisson). La protéine « flocule » et précipite vers le fond les molécules (résidus) qui troublent le vin. Puis, on filtre le vin-, explique Emilie, sommelière. Il faut très peu de blanc d’oeuf (une demi à une cuillère pour 100 litres de vin). En outre, le filtrage ôte les particules de caséine ou d’albumine. Mais les végétariens/végétaliens puristes s’interdisent tout produit contenant des « traces » d’une substance animale. Et les personnes allergiques ont la même exigence.

 

Label V, aucun produit d’origine animale

 

Avec le label européen, Label V, on va pouvoir distinguer des vins dont l’élaboration n’a pas nécessité de produit animal ou d’origine animale. Il y a en effet deux catégories de Label V : le végétarien (sans produits carnés) et le végane (sans produits d’origine animale : produits carnés, produits laitiers, oeufs, miel…).

Label V

 

Sept viticulteurs

 

En France, sept viticulteurs ont opté pour le label vegan et décroché leur logo jaune. Les viticulteurs du Gard sont en pointe sur le vegan. C’est le cas d’une viticultrice bio, Fanny Molinié-Boyer, qui fait du Costières de Nîmes au château du Beaubois, à Franquevaux. La viticultrice recourt à de la « colle » de pois cassés. Même ligne vegan pour la coopérative Saint-Maurice de Cazevieille, au pied des Cévennes. On peut parier un joli succès au label vegan dans le vin dans les années à venir.

 

Eric Allermoz

Sources :

« Quand le vin se boit au vert ». Journal 20 minutes 26 janvier 2017

Photo : http://www.chateau-mouton-rothschild.com

 

 

AUCUN COMMENTAIRE