Circuits courts, la distribution de l’avenir

0
650
circuit court

circuit courtLe circuit court apparaît pour beaucoup comme une « nouvelle » forme de distribution prometteuse, capable de rassurer les consommateurs et d’améliorer la situation des producteurs.

 

Le circuit court est actuellement très en pointe ! Par circuit court, on entend la vente directe du producteur au consommateur, ou avec un intermédiaire au maximum. Le phénomène ne date pas d’hier : pas une famille en France qui n’ait sa bonne adresse de viticulteur, de producteur de fromages, d’apiculteur… Mais le mouvement s’accélère sous l’effet de la crise et en réaction aux excès des circuits traditionnels de distribution.

 

Les Amap et les jardins

 

Avec leurs paniers, les Amap (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) ont montré le chemin depuis 2004. Actuellement, on compte 120 Amap travaillant avec 70 producteurs. Autre « vieux de la vieille », les Jardins de Cocagne (une centaine de jardins, 3400 jardiniers, 1500 bénévoles. Créée en 1991, l’association oeuvre à la réinsertion professionnelle de personnes en difficultés et livre des paniers de légumes bio.

 

Producteurs en direct

 

Côté vente directe chez le producteur, le label Bienvenue à la ferme, lancé il y a une vingtaine d’années, réunit 6 000 agriculteurs. Il s’agit de fermes positionnées sur de l’agrotourisme, et de plus en plus tournées vers le bio. Dans les initiatives récentes, citons Mes-producteurs.com, créé en 2011, qui compte désormais plus de 200 producteurs ; la Ruche qui dit oui, ou encore le panier-de-jacotte qui offre au consommateur la possibilité d’identifier les producteurs à proximité, de chez lui et d’entrer en contact direct.

 

Du poisson sorti direct du chalut

 

Même les pêcheurs s’y mettent comme le prouve le site www.monpoisson.fr créé par les Pêcheries de la Côtinière sur l’Île d’Oléron ou encore le site www.poissonfrais.fr de la famille Loussouarn, pêcheurs installés dans le Finistère sud.

 

Des marges plus confortables

 

Chaque jour, les initiatives fleurissent un peu partout en France, souvent sur une base très locale. Quelques producteurs de fruits et légumes, producteurs laitiers ou éleveurs se regroupent et ouvrent des magasins de producteurs ou magasins de vente directe. Ils trouvent ainsi un moyen efficace de vendre à des marges beaucoup plus confortables et d’échapper en partie au diktat commercial de gros acheteurs.

 

Un achat qui a du sens

 

Quant au consommateur, il recherche dans le circuit court bien plus qu’un prix avantageux. En reprenant contact avec le producteur, il trouve des informations, des conseils, « du sens » à son achat, toutes choses dont il a été en partie privé dans la grande distribution. Ce mouvement a probablement de beaux jours devant lui.

 

JC Nathan

 

Source : http://alimentation.gouv.fr

 

Une liste d’adresses utiles

www.reseau-amap.org

www.bienvenue-a-la-ferme.com/

www.reseaucocagne.asso.fr

www.laruchequiditoui.fr

www.lepanierdejacotte.fr

www.poissonfrais.fr

www.monpoisson.fr

 

Photo : Bienvenue à la ferme de Poursac. M. Mme Perrin
Lieu-dit Villars
16700. Poursac.

AUCUN COMMENTAIRE