Propolis, l’un des trésors de la ruche

0
346
propolis antibactérien

propolis antibactérienLa propolis est une substance préparée par les abeilles, réputée pour ses nombreuses vertus anti-bactériennes, antiseptiques, antivirales…

 

La propolis est l’une des richesses étonnantes produites par les abeilles, à côté du miel, du pollen et de la gelée royale. Pour assainir leur ruche, les abeilles collectent sur les conifères et les bourgeons des arbres (peupliers, chênes, bouleaux, ormes, hêtres….) des substances résineuses. Elles mélangent cette résine avec de la cire et leurs propres secrétions pour en fabriquer une sorte de mortier antiseptique. Cette gomme sert entre choses à enrayer tout risque de contamination (d’origine bactérienne, virale ou fongigue). Risque élevé dans un vase clos et chaud comme la ruche.

 

300 à 400 composés

 

Cette gomme sombre est appelé propolis. Les apiculteurs la récoltent soigneusement en nettoyant les cadres de la ruche. Puis on en retire tous les éléments d’impureté (cire, résidus divers…) et on la filtre. Elle est commercialisée sous forme brut ou comme composant de diverses solutions ou préparations (teinture mère, comprimés, aérosols…).

 

La propolis apparaît comme une substance complexe, riche de 300 à 400 composés divers : flavonoïdes, composés phénoliques (acide caféique, acide ferrulique, acide myristique…), acides organiques…. La propolis est également une bonne source d’oligo-éléments (magnésium, zinc, aluminium, fer, cuivre, silicium, strontium, nickel…

 

Antioxydantes, anti-inflammatoires

 

L’ensemble de ces composés actifs présente une large palette de propriétés métaboliques et thérapeutiques : vertus antioxydantes, actions anti-inflammatoires, antibactériennes, antifongiques, antivirales… Entre autres utilisations, la propolis a souvent été utilisée sur les lieux de bataille pour traiter les plaies. Il semblerait que ce concentré végétal renforce les défenses immunitaires, aide à lutter contre la fatigue, et facilite les traitements lors d’affections graves (cancers…).

 

Soigner la zone ORL

 

Aujourd’hui, la propolis est surtout utilisée comme médecine pour traiter les affections de la zone ORL et sa litanie de symptômes : toux, maux de gorge, angines, rhumes, bronchites, otites, sinusites… Un sujet  à aborder avec le pharmacien ou le médecin généraliste s’il n’est pas hostile aux médecines douces.

 

Aurélie Laroche

 

Sources :

www.propolis.fr

Photo : www.propolis-sana.com

AUCUN COMMENTAIRE