DLUO et DLC, fin de la confusion et du gaspillage

0
399
Date Limite d'Utilisation Optimale

Date Limite d'Utilisation OptimaleLa DLUO, Date Limite d’Utilisation Optimale, devrait bientôt être supprimée pour ne garder que la DLC (Date Limite de Conservation).

 

L’information Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO) apposée sur certains produits alimentaires a fait long feu. Une loi doit la supprimer dans les semaines à venir. Cette simplification va dans le bon sens. Car l’inconvénient majeur de la DLUO était la confusion entretenue par une telle indication avec la DLC (Date Limite de Conservation). Résultat, nombre de consommateurs refusaient d’acheter (ou jetaient) des produits portant une DLUO dépassée. Une véritable incitation au gaspillage !

 

A consommer de préférence avant…

 

La DLUO – souvent précédée d’une mention « A consommer de préférence avant le… » – ne faisait que mentionner le risque de perte de qualités nutritives ou  organoleptiques du produit. Typiquement, le paquet de café qui perd de son arôme au bout d’un certain temps, la conserve ou le produit déshydraté qui ont perdu de leurs vitamines. Mais cette information n’avait aucune dimension sanitaire. Exemple, un yaourt avec une DLUO dépassée de 15 jours était encore consommable. Désormais, cette DLUO devrait être facultative, mesure qui va dans le sens d’un moindre gaspillage des denrées alimentaires.

 

Date limite de conservation, une date cruciale

 

Par opposition, la DLC est une information cruciale inscrite sur les paquets de denrées périssables de type : charcuterie, viandes, plats cuisinés, laitages… Au-delà de la date indiquée (période courte de quelques jours), la consommation du produit peut être dangereuse pour la santé. Notons que l’indication sur la période où l’on peut consommer le produit suppose une conservation au froid dans les conditions de température prévues.

 

JC Nathan

 

Sources : www.economie.gouv.fr

www.lafranceagricole.fr

AUCUN COMMENTAIRE