Fruit et légume moche, le coup des gueules cassées

0
494
fruits moches

fruits mochesLa lutte anti-gaspillage a réhabilité le fruit et le légume moche. Le collectif « Les gueules cassées » leur donne une place dans les supermarchés. 

 

On peut naître avec une sale gueule, être un fruit ou un légume moche, et mériter sa place dans un cabas  ou un chariot de supermarché, comme n’importe quel produit calibré. Ce droit à la différence a été rendu à tous les fruits et légumes un peu tordus, à l’occasion de la journée contre le Gaspillage, le16 octobre 2014.

 

Quoi ma gueule

 

Un collectif nommé Les Gueules Cassées s’est demandé pourquoi limiter l’expérience à une seule journée dans l’année. Sous le label « Quoi ma gueule », le collectif fait désormais la promotion des produits hors calibre ou difformes. On peut en trouver toute l’année, au gré des aléas de la production, à environ 30% moins cher.

 

Un jour dédié à un légume moche

 

« On récupère les fruits et légumes que les producteurs ne peuvent pas vendre. Cela dépend donc de leur production, de la météo, de la saison », explique Nicolas Chabanne, à l’origine du collectif Gueules cassées. Les produits moches sont emballés par le label dans des paquets bien distincts. Parmi les enseignes qui font une place au label « Quoi ma gueule », on trouve Intermarché (l’un des premiers à se lancer dans l’aventure), Monoprix (17 enseignes), Leclerc, Auchan… Diverses animations (par exemple, un jour dans l’année consacré à un fruit moche en particulier…) sont annoncées.

 

Un plus gustatif

 

Les premiers retours de l’initiative « Quoi ma gueule » sont excellents. Les consommateurs, de plus en plus nombreux à associer la standardisation de l’aspect à  l’absence de goût, accordent spontanément davantage confiance à ces produits plein de « défauts », leur trouvant même un plus gustatif.

 

Céréales à défaut

 

Les Gueules Cassées ambitionnent maintenant de devenir la grande marque antigaspi proposant les produits les moins chers du marché. Après les fruits et légumes moches, le collectif lance des céréales du petit déjeuner (corn flakes) à environ la moitié du prix moyen d’un paquet conventionnel. On propose ainsi au consommateur de participer à la lutte anti-gaspillage, tout en réalisant une bonne affaire. Difficile de résister !

 

Aurélie Laroche

 

Source :

http://lesgueulescassees.org

http://blog.lesgueulescassees.org

AUCUN COMMENTAIRE