Le slow drinking : l’alcool élégant et raisonnable

0
137
alcool slow drinking

alcool slow drinkingEn usant du capital sympathie lié au mouvement slow food, le lobby des boissons alcoolisées a lancé le slow drinking, un nouvel art de consommer de l’alcool prônant une approche raffinée et raisonnable de l’alcool.

 

Le slow drinking est un mouvement récent vantant les mérites de l’art raffiné des cocktails et de la consommation raisonnable d’alcool. On ne boit pas, on déguste, on savoure. Une sorte de savoir-vivre de l’alcool. On prend les bons côtés des boissons alcoolisées (convivialité, mariage avec des mets appropriés), sans les dangereux excès de l’alcool.

 

Ateliers cocktails

 

La société Bacardi Martini anime ce mouvement. Elle organise régulièrement des cocktails un peu partout en France (droits d’entrée minimes), avec la participation de grands cavistes et de barmen d’établissements prestigieux. Lancé il y a trois ans, le slow drinking revendique ses premiers succès, avec près de 20 ateliers cocktails, 350 slow drinkers en contact direct et une forte présence sur les réseaux sociaux (20 000 fans). Sur son site, on peut ainsi découvrir des témoignages vantant les mérites de l’art du cocktail.

 

Principes de consommation raisonnable

 

La philosophie de slow drinking est rappelée dans ces divers messages : il s’agit de transmettre les principes clefs d’une consommation raisonnable et raisonnée d’alcool : toujours associer des mets à un cocktail pour une consommation plus lente ; respecter la juste dose en utilisant un doseur pour maîtriser la quantité exacte d’alcool dans son verre et sa consommation d’alcool, ou encore proposer un verre d’eau à ses convives avant de déguster un cocktail, afin de réinitialiser son palais pour une dégustation optimale.

 

Les entreprises des boissons alcoolisées

 

Une association, Entreprise et Prévention, délivre simultanément divers messages visant à lutter contre l’alcoolisme. Entreprise et Prévention regroupe une vingtaine d’entreprises ou de groupements du secteur des boissons alcoolisées en France : Fédération Française des Vins d’Apéritifs, Association des Brasseurs de France, Fédération Française des Spiritueux, professionnels du cognac, de l’armagnac….

 

Slow ou fast, cela reste de l’alcool

 

Le slow drinking est l’une des expressions les plus sophistiquées des actions du lobby alcoolier pour défendre leur image et encourager une consommation maîtrisée d’alcool. On peut consommer de façon intelligente et raisonnable des produits alcoolisés sans tomber dans les excès liés à l’alcool, disent les promoteurs du slow drinking.  Il y a fort à parier qu’ils ne soient pas compris par les acteurs luttant contre les ravages de l’alcoolisme. Slow ou fast, cela reste de l’alcool, avec les soucis que cela peut impliquer.

 

JC Nathan

Sources :

www.slowdrinking.com
www.facebook.com/SlowDrinkingFR

 

 

AUCUN COMMENTAIRE