L’oeuf éthique qui ne tue pas la poule

0
1872
oeuf sans souffrance

L’oeuf éthique, c’est la catégorie très supérieure, au-dessus des oeufs label rouge et des oeux bio. C’est l’oeuf qu’on peut manger en ayant une pensée amicale pour la poule qui ne sera pas abattue.

 

 

L’oeuf éthique ? Un oeuf, des oeufs produits dans des élevages où l’on ne tue pas les poules. Voilà qui pourrait presque réconcilier des consommateurs véganes avec les produits de la ferme. S’il y a bien une réalité que le consommateur ignore, c’est l’abattage systématique des poules dans leur plus jeune âge, aux alentours de 18 mois. Et cela quel que soit le mode d’élevage (batteries, plein air, bio…).

 

 

Abattues dans leur seconde année

 

 

Chaque année, environ 100 millions de poules sont tuées dans leur deuxième année de vie tout simplement parce qu’elles ne sont plus assez productives.  Une poule est supposée plus de 300 oeufs par an. En moyenne, un oeuf par jour (quelques jours de congés sont accordés). Dès que ce rythme baisse (à l’âge de 18 mois environ), on les réforme (on les abat) alors qu’une poule peut vivre dans de bonnes conditions d’élevage six ans et plus.

 

 

Des poules qui partent en maison de retraite

 

 

Une entreprise propose une solution « plus humaine » pour les poules : l’oeuf éthique. Poulhouse demande à des éleveurs bio de s’engager à ne pas envoyer les poules à l’abattoir. Elle rachète ensuite les poules qui vont dans le Limousin, à « la Maison des poules », picorer et pondre quand elles en ont envie, « dans un environnement répondant au maximum à leurs besoins sociaux, physiques, et physiologiques ».

 

Les oeufs Poulhouse sont vendus par le réseau Biocoop (200 magasins) au prix de six euros la boîte, soit le double d’une boîte d’oeufs bio. Le prix peut paraître élevé mais l’expérience est ambitieuse et prometteuse. Il s’agit d’encourager un élevage éthique véritablement sans souffrance animale.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.poulehouse.fr

www.franceinter.fr

 

 

AUCUN COMMENTAIRE