La poudre de lait et le prix du beurre

0
1017
lait et poudre de lait

Des stocks gigantesques de poudre de lait s’entassent en France, en Belgique, en Allemagne au risque de déstabiliser les prix et toute l’économie du lait en Europe.

 

La poudre de lait serait-elle explosive ? En très grandes quantités, c’est possible. Les stocks de lait en poudre de l’Europe atteignent  désormais 379 000 tonnes. Rappelons que le lait permet de faire du beurre et de la crème (matière grasse), et de la poudre de lait (protéines).

 

 

Soutenir le marché du lait

 

 

Depuis la mi-2015, la Commission européenne a commencé à stocker la poudre de lait, afin de soutenir le marché du lait dont les cours étaient menacés par la surproduction. Dans un premier temps, la tactique a bien fonctionné. Le cours du lait s’est effectivement redressé (en moyenne, 35 centimes le litre en 2017)

 

 

La poudre se dégrade

 

 

Mais les stocks de poudre ont commencé à grossir sérieusement au fil des mois. Désormais, le remède est plus grave que le mal. Le cours de la poudre s’effondre. L’Europe revend péniblement sa poudre de lait aux environs de 11 à 12 centimes le kilo, à moitié du prix qu’elle l’a payé il y a quelques mois. Le temps passe et la poudre de lait a tendance à se dégrader.

 

Les producteurs de lait s’inquiètent. La poudre de lait pourrait inonder le marché et faire chuter les cours du lait. Du coup, on cherche des pistes pour écouler la poudre, tels que l’aide humanitaire ou l’alimentation animale.

 

 

Le prix du beurre en boomerang

 

 

La surproduction laitière et l’accumulation gigantesque de « poudre de lait » vont renvoyer un boomerang au consommateur : le prix du beurre, seul  moyen pour la filière laitière de se « refaire ». On voit mal comment les consommateurs vont échapper à de fortes augmentations cette année, alors que le prix de la tonne est passé de 3000 euros à 5000 euros au cours de l’année 2017.

 

JC Nathan

 

Sources : trends.levif.be

 

 

AUCUN COMMENTAIRE