Crise de foie, gueule de bois

0
363
gueule de bois - crise de foie

gueule de bois - crise de foieLes lendemains de fête résonnent pour certains avec leur lot de gémissements et la longue complainte de la crise de foie ou gueule de bois. Explications et conseils de base.

 

Les repas copieux et la consommation excessive d’alcool sont suivis pour un certain nombre de personnes par ce que l’on appelle en France, une crise de foie, très souvent doublée d’une « gueule de bois ». Problèmes de digestion, nausées, céphalées, difficultés à supporter la lumière et le bruit…. les maux sont classiques, très douloureux pour certains.

 

Vésicule biliaire

 

La dénomination « crise de foie » relève du langage populaire et n’est pas identifiée comme telle dans les livres de médecine (les médecins parlent de dyspepsie ou indigestion). En réalité, c’est la vésicule biliaire qui peine à fournir en quantité les sels biliaires nécessaires à la digestion. L’organisme doit régler deux problèmes à la fois : la digestion et l’assimilation de l’alcool. Et visiblement, c’est trop lui demander.

 

Céphalées

 

Pourquoi ces maux de tête ? Curieusement, la raison reste assez mystérieuse. Certains scientifiques estiment que ce ne serait pas l’alcool lui-même mais les substances présentes dans les boissons alcoolisées comme le méthanol (et des produits dérivés tel que l’acide formique), ou encore l’histamine (Lire : Histamine, une intoxication alimentaire aux airs d’allergie), qui seraient à l’origine des céphalées. Une autre hypothèse pointe un état d’hypoglycémie provoqué par l’alcool.

 

 

Réhydratation

 

En général, même si le repas a été bien arrosé, le corps est en état de déshydratation. En inhibant une hormone antidiurétique, l’ADH, l’alcool a un effet diurétique provoquant cette déshydratation (qui ne serait pas pour autant à l’origine des migraines). Le consensus est général pour recommander une forte consommation d’eau. Second conseil de bon sens, attendre. A raison de 0,10 à 0,15 g d’alcool par heure, l’élimination d’une dose élevée d’alcool prend plusieurs heures.

 

A la diète

 

Pour ce qui est des problèmes digestifs (la fameuse crise de foie), l’idéal est de suivre une diète pendant 24 heures. Ce qui n’empêche pas de consommer des tisanes et des bouillons de légumes. Puis, reprendre une alimentation en privilégiant les légumes verts (poireaux, artichaux, chou…), vapeur ou bouillis, accompagnés d’herbes fraîches, des fruits pas trop acides, des féculents, peu de graisses animales, etc.

 

Aurélie Laroche

 

Sources :

www.passeportsante.net

sante.lefigaro.fr

Photo : Mitar Gavric. Banque d’image 123rf

AUCUN COMMENTAIRE