Sucre, un poison amère

0
987
sucre industrie

Chercheur, pédiatre et endocrinologue, le docteur Robert Lustig a engagé une lutte musclée contre les lobbies agro-alimentaires, tout spécialement ceux du sucre. Il y a urgence. Aux Etats-Unis, on compte 20 millions d’enfants en surpoids. Plus d’un Américain sur deux est en surpoids ou en situation d’obésité.  Ne nous méprenons pas, l’Europe et la France prennent le même chemin. Le Dr Lustig qui suit des patients obèses en situation de souffrance depuis une quinzaine d’années, connait le coupable : le sucre. Pas les sucres. Pas les amidons (glucides complexes). Non, le sucre sucré, c’est-à-dire le fructose, ce sucre inévitablement métabolisé en graisses.

 

Le chercheur pourfend les fausses vérités diffusées par les pouvoirs en place. Non, toutes les calories ne se valent pas. Nous ne mangeons pas trop de tout, mais de certains aliments (aliments raffinés, transformés, aliments sucrés…). Ce ne sont  pas les protéines ou les aliments gras qui ont fait prendre du poids à la population. Mais le sucre, le fructose dont la consommation a été multiplié par six au cours du siècle.

 

Au passage, Robert Lustig remet les pendules à l’heure. Les personnes grosses ne sont pas les responsables de leur état. Il faut arrêter de faire croire que chacun peut réguler ses apports en calories et privilégier une nourriture équilibrée et saine. Les pauvres notamment, sont incités – à cause du prix ou simplement de la distribution – à choisir des aliments industriels et de qualité inférieure.

 

Dans la dernière partie d’un ouvrage clair et passionnant, ce spécialiste brosse diverses stratégies pour ne pas tomber dans les pièges du sucre et de l’environnement insulinogène.

 

Sucre, l’amère vérité. Dr Robert Lustig. octobre 2017. Thierry Souccar Editions

AUCUN COMMENTAIRE