La patate douce ne manque pas d’idées

0
570
patate douce tubercule

patate douce tuberculePas si exotique, la patate douce ! Elle pousse partout et on la trouve désormais en supermarché. Voici dix idées simples pour cuisiner ce tubercule aux reflets roses.

 

Des purées et des soupes

 

Une fois pelée et coupée en gros dés, la patate douce cuit aussi rapidement à l’eau qu’une pomme de terre. Egouttez-la pour la presser en purée avec du beurre. Selon vos goûts, ajoutez une pomme de terre pour que la purée soit plus ferme. En soupe, la saveur sucrée de la patate douce se marie parfaitement avec les châtaignes, à cuire dans la même eau et à mixer en même temps, dans le jus de cuisson. Arrosez d’un filet de crème et poudrez d’un peu de cacao non sucré pour un velouté très complet à servir en entrée.

Contrairement à la pomme de terre, la patate douce ne contient pas ou peu d’amidon. On peut donc la mixer longuement pour réaliser une purée bien lisse, sans risquer d’obtenir un effet « gluant », typique de la pomme de terre.

 

Des frites

 

Pour des frites bien croustillantes, cuisez la patate douce « à la belge » : une fois taillée en bâtonnets, plongez-la une première fois dans une huile de friture bien chaude (jamais au-dessus de 180°C). Dès que la patate douce commence à colorer, égouttez-la et laissez-la reposer quelques minutes. Procédez alors à un second bain de friture, jusqu’à ce que les frites soient parfaitement dorées. Parsemez les frites de sel, de poivre et de paprika avant de servir.

 

Des « frites » au four

 

Cette cuisson plus longue permet d’obtenir des frites très colorées, et surtout fondantes à coeur. Coupez la patate douce en petits dés et placez-les dans un saladier. Arrosez-les généreusement de l’huile de votre choix (vérifiez qu’elle supporte la cuisson) et parsemez-les d’épices douces : cumin en poudre, gingembre, cannelle, muscade… Salez, poivrez, et enfournez 40 min environ à 200°C. Mélangez deux ou trois fois pendant la cuisson pour que les dés dorent de tous les côtés. Ces petites frites parfumées sont idéales en accompagnement d’une viande.

 

Des chips croustillantes

 

On trouve de plus en plus de chips de patates douces dans le commerce, dans des mélanges de légumes « anciens ». Avec une mandoline, vous pouvez facilement obtenir de fines lamelles de patate douce, à badigeonner d’huile et à laisser dessécher deux heures au four à 150°, en retournant les chips à mi-cuisson. Il existe aussi de petits appareils qui permettent de réaliser des chips au micro-ondes. Ces chips ont une saveur sucré-salée agréable qu’on peut mélanger avec d’autres chips de légumes en procédant de la même façon : pommes, panais, betteraves, carottes, etc…

 

Des galettes, façon « rösti »

 

Avec une râpe à 4 faces, râpez grossièrement la patate douce pelée. Mélangez-la alors avec 2 oeufs, 2 cuil. à soupe de farine et 2 cuil. à soupe de levure de bière (facultatif). Déposez de petits tas de cette préparation dans une poêle sur feu très vif et faites dorer 3 min de chaque côté pour obtenir des galettes croustillantes. A servir bien sûr en accompagnement, mais aussi en remplacement du pain dans un burger, ou sur le pouce pour un pique-nique froid. Vous pouvez aussi mélanger la patate douce avec d’autres légumes râpés : pomme de terres, carottes, courgettes…

 

Des beignets

 

Après avoir pelé et coupé 1 ou 2 patates douces en gros dés, mélangez dans un saladier l’équivalent d’un petit bol de farine (125 g), 1/2 sachet de levure chimique, et 2 oeufs. Ajoutez 5 cl de lait et autant d’huile et de bière, mélangez bien. Trempez les dés de patate douce dans ce mélange et plongez-les 5 par 5 dans un grand bains de friture. Dégustez aussitôt

 

Une crème dessert

 

On s’en doutait, avec sa haute teneur en sucres et son goût délicat, la patate douce n’est pas réservé au « salé » : Pour 3 petites patates douces cuites à l’eau et mixées en purée, ajoutez un mélange de 100 g de sucre et 10 cl d’eau. Replacez sur le feu, et portez à ébullition pendant 5 min. Hors du feu, incorporez 4 jaunes d’oeufs et une pincée de cannelle. Servez bien froid, tout seul comme une crème dessert. Vous pouvez aussi délayer cette crème avec un peu de lait de vache ou de lait d’amande, puis mixer à nouveau. Cette crème de patate douce remplacera avantageusement une crème anglaise, pour accompagner un gâteau par exemple.

 

Des pancakes

 

Moelleux à souhait et pas secs du tout, les pancakes à la patate douce conviennent très bien pour un brunch ou un petit déjeuner. Faites cuire environ 150 g de patate douce (une petite patate douce) dans un grand volume d’eau bouillante. Puis, égouttez-la et réduisez-la en purée. Mélangez cette chair avec 12 cl de lait, 1 oeuf battu, 30 g de farine et 1/2 sachet de levure chimique. Faites cuire à la poêle normalement, dans du beurre mousseux. La patate douce permet de ne pas rajouter de sucre raffiné, contre-indiqué dans certains régimes, par exemple à IG bas.

 

Des tartines très gourmandes

 

Encore un peu ferme, la patate douce peut servir à confectionner des mini-tartines ou des snacks pour l’apéritif : Coupez de grosses rondelles (environ 5 mm d’épaisseur) dans une patate douce pas trop large, et faites-les bouillir 5 min dans un grand volume d’eau frémissante. Tartinez-les d’une généreuse couche de fromage de chèvre frais, parsemé d’herbes fraîches et arrosez de miel de thym. Après quelques minutes sous le gril, dégustez vos tartines sucré-salées. Attention, si les rondelles de patate douce ne sont pas assez épaisses, ou qu’elles cuisent trop longtemps, elles ne resteront pas assez fermes pour les tartines. Déposez-les alors sur de fines biscottes ou des oboles de lucerne.

 

Un liant pour certains gâteaux

 

La patate douce peut apporter un liant et une tenue aux mélanges permettant de réaliser des gâteaux moelleux, du type quatre quarts ou gâteaux au yaourt. La patate doit toujours être préalablement cuite à l »eau, égouttée et mixée longuement. Sa saveur douce ne couvre pas les arômes des gâteaux, et elle apporte une belle couleur.

 

Hortense Allain-Launay

 

Photo : www.jardiland.com

 

AUCUN COMMENTAIRE