Betterave, une drôle de bette

0
116
betterave bette

Le côté populaire de la betterave ne doit pas masquer les qualités de ce curieux légume, riche en vitamines et minéraux.  

 

 

Betterave. Nom scientifique : Beta vulgaris (famille des Amaranthacées). Plus simplement, un mot composé de bette, la plante dont on consomme les feuilles, et de rave, le nom des plantes cultivées pour leur racine.

 

 

Vertus médicinales

 

 

Connue depuis l’Antiquité pour ses vertus médicinales, elle a surtout été cultivée et consommée dans les pays de l’Est (entre l’Allemagne et la Russie), avant d’être adoptée en Italie puis en France au début du XVII° siècle.

 

 

Sucrières, fourragères, potagères

 

 

Il y a différentes variétés de betteraves : les betteraves sucrières (la France est le premier producteur mondial de betteraves sucrières), les betteraves fourragères (données aux ruminants), les betteraves potagères (ou betterave rouge) consommées par les hommes.

 

 

Le plus souvent cuite

 

 

On trouve de nombreuses variétés de cette racine : Crapaudine (allongée, peau rugueuse et sombre), ronde de Chioggia (racine ronde et rouge, chair blanche), Blanche Albina Vereduna (racine ronde et blanche)… En règle générale, la betterave se consomme cuite. Elle est comestible crue, râpée par exemple, mais divers accidents sanitaires font que les autorités déconseillent ce mode de consommation.

 

 

Des glucides, des vitamines, des minéraux

 

 

La betterave est bien entendu riche en glucides (forte teneur en sucres), donc calorique (40 calories pour 100 grammes). Elle a une bonne teneur en vitamine C, vitamines B, en particulier la vitamine B9 (acide folique). 100 g de betterave cuite apportent 30% des apports quotidiens recommandés !

 

Elle apporte divers minéraux : du potassium en grande quantité, du calcium, du magnésium, du manganèse. C’est aussi une source de bétanine (ou bétalaïnes), un pigment rouge antioxydant très bien assimilé par l’organisme. Les jus de betterave et les feuilles de betterave sont également bien dotés en composés phénoliques et autres antioxydants (des caroténoïdes tels que lutéine et de la zéaxanthine).

 

Ces composés la rendent bénéfique pour la vue, et pour la santé cardiovasculaire en général.

 

 

Si on l’achète fraîche, il faut d’ailleurs cuisiner et consommer les feuilles qui sont riches de minéraux et de vitamines. Attention néanmoins aux personnes qui prennent des anticoagulants, car les feuilles ont une forte teneur en vitamine K aux effets coagulants.

 

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.passeportsante.net

www.promessedefleurs.com

 

AUCUN COMMENTAIRE