La sève de kitul, le sucre méconnu

0
5888
seve de kitule

seve de kituleLa sève de kitul ? Voilà une alternative originale et peu connue au sucre de canne ou de betterave.

 

Le kitul est issu des fleurs du Caryota Urens, un palmier qui pousse au Sri Lanka (ex. Ceylan) et dans les régions côtières du sud de l’Inde. La sève est extraite de la tige de la fleur. Le jus porté à ébullition donne un sirop brun, au goût légèrement caramélisé.

 

Un mélange de trois sucres

 

Ce sucrant possède l’atout d’être un peu moins calorique que le sucre classique : 300 calories pour 100 grammes, contre 400 calories pour le sucre classique.  Ce sirop est en réalité un mélange à parts égales de trois sucres : le fructose, le glucose et le saccharose. Ses promoteurs mettent en avant le fait que le corps le stockerait moins (promesse très appréciée par les adeptes de la minceur). Mais cette question complexe de métabolisation du sucre par le foie demande confirmation auprès de scientifiques.

 

Teneur en vitamines

 

Parmi les autres qualités avancées pour le kitul, sa teneur en vitamines B (B12, B1), des vitamines C, du calcium et du fer, ce qui le positionne de façon avantageuse par rapport au sucre blanc de betterave ou de canne, quasiment dépourvu de nutriments. La sève de kitul est à l’évidence un produit très branché. Il ne faut donc pas s’étonner de la payer un prix conséquent (un flacon de 33 cl vaut dans les 12 euros).

 

D’autres sucres branchés

 

Si vous ne trouvez pas de kitul, vous pouvez tester d’autres produits sucrants. Par exemple, le rapadura, un extrait de la canne à sucre non  raffiné (donc, encore avec des minéraux et des oligo-éléments). Le demerara, lui-aussi dérivé de la canne à sucre, se présente sous la forme de cristaux blonds. Il contient divers minéraux (fer, magnésium, calcium, phosphore, potassium) et vitamines (B,E). Et si vous ne cherchez pas à vous démarquer, il reste tout bonnement le miel.

 

Aurélie Laroche

 

Sources :

http://www.elle.fr

www.passeportsante.net

AUCUN COMMENTAIRE