La pomme de terre fait le tour du monde

0
88

cuisine pomme de terreLa pomme de terre était vénérée par les Incas. Elle est le coeur de plats populaires et très appréciés dans le monde entier.

 

La pomme de terre, la papa, donnait lieu à un véritable rituel de plantation chez les Incas. La déesse Axomama (mère de la pomme de terre), fille de Pachamama (déesse de la terre) était invoquée pour favoriser la venue des pluies.

 

Conquistadores

 

Les conquistadores espagnols au XVI° siècle ont semble-t-il goûté les plats locaux à base de pomme de terre et l’ont remporté dans les cales de leurs navires. En Colombie, on fait l’ajiaco, une soupe épaisse à base de plusieurs variétés de pomme de terre, de poulet, de maïs, coriandre, oignons, parfois accompagné d’une purée d’avocat, citron vert, câpres, crème fraiche. Au Pérou, la carapulcra se fait avec du porc, des pommes de terre réhydratées, dans un bouillon de poule, assorti de manioc, cacahuètes, piment. Au Chili, la chorillana est un mélange de pommes de terre frites, oeufs brouillés et viande hachée. De quoi ravir une bande d’ados !

 

Les gnocchis

 

En Europe, les variantes à base de pomme de terre sont légion. Les vrais gnocchis niçois sont faits à base de pomme de terre, de farine et d’oeuf. A ne pas confondre avec les gnocchis à la romaine à base de semoule de blé et de lait. Les Irlandais font un pancake, le boxty, garni de viande et de légumes. Dans le même esprit, le lefse norvégien est un crêpe de pomme de terre et de farine, assorti de d’épinards, fromage, jambon, poisson fumé.

 

Tout le monde connait les délicieux Rösti suisses, galette de pommes de terre râpées, fromage, lardons et oignons. Les Espagnols ont inventé la tortilla (omelette à base de pommes de terre).

 

Pour réussir votre plat

 

En réalité, la pomme de terre se glisse dans nombre de plats emblématiques, tel le célébrissime tajine, étouffée de pomme de terre et autres légumes. Pour réussir votre plat à base de pommes de terre, choisissez une variété adaptée au mode de cuisson : une chair ferme pour le mode vapeur, rissolé, plat en gratin, salade de pomme de terre. Typiquement, de la Belle de Fontenay, Charlotte, Roseval, Pompadour. Une chair plus fondante pour le four, la purée…(Agata, Monalisa, Samba…).

 

Pour les frites, on privilégie des pommes de terre à chair farineuse. Leur teneur élevée en amidon permet de former une croûte dorée qui retient l’huile à la surface et donne le croustillant. Typiquement, on choisit la bintje, la référence de la frite en Belgique. Mais ça marche aussi avec de la Charlotte.

 

Béatrice Akly

 

Source : www.pomme-de-terre.com

Photo: 123.rf

AUCUN COMMENTAIRE