Vin bio et signes de qualité

0
140
des vins bien identifiables par leur label bio


 

des vins bien identifiables par leur label bio

Pourquoi choisir du vin bio et l’une des bouteilles porteuses de l’un des signes de qualité du bio ? Tout simplement parce que la viticulture est l’un des plus gros utilisateurs de pesticides.

 

La vigne absorberait 15% des pesticides utilisés chaque année en France (76 000 tonnes en 2008). Une bonne raison pour privilégier des vins issus de raisins non traités. En 2010, 20 000 viticulteurs sont passés au bio (au raisin bio). Les surfaces viticoles bio représentent fin 2009 environ 39 000 hectares, soit 5% du vignoble national. Une faible proportion mais un réel dynamisme que l’on retrouve dans toutes les régions désormais (Loire, Languedoc, Jura, aussi bien que Bordelais, Bourgogne, Alsace…).

Oui, le « vin bio » est en plein essor. L’instauration d’un label Vin bio en 2012 va sans doute renforcer encore ce mouvement.

 

Le label AB du vin

 

Pour apposer le label AB  sur une bouteille, il faut que les raisins soient issus de l’agriculture biologique. L’exploitant n’a utililisé aucun engrais chimique, aucun désherbant chimique, aucun pesticide ou fongicide chimique. Certains traitements sont autorisés telle la bouillie bordelaise (à base de cuivre) contre le mildiou.

 

Le label Vin bio

Jusqu’à l’été 2012, seule le raisin était certifié bio, et non le processus de vinification. Il reste en effet délicat de se passer du dioxyde de soufre et de ses propriétés antioxydantes et organoleptiques.  Avec le label Vin bio (règlementé au niveau européen), on règlemente en partie la vinification : usage interdit d’acide sorbique (utilisé pour enrayer les phénomènes d’oxydation), niveau des sulfites très bas (100 mg pour le vin rouge,150 mg pour le vin rosé et le blanc), interdiction du procédé de désulfuration.

 

Nature et progrès

Cette labellisation certifie une vinification bio. Elle rejette l’utilisation de levures dites exogènes, de levures OGM, de colorants, de sucre, de gélatine, de raisins non bio. Elle limite au maximum l’usage d’anhydride sulfureux (SO2). A la consommation, le soufre libre est limité à 10 mg par litre pour les vins rouges, 15 mg/l pour  les blancs ou les rosés.

 

Demeter

Les produits Demeter répondent aux exigences de l’agriculture biologique et aux préceptes de la bio-dynamie. Selon le père de ce courant, Rudoph Steiner, la biodynamie consiste à tirer parti du fonctionnement biologique des sols et des végétaux, en réduisant au maximum les intrants externes au profit de traitements à base d’extraits végétaux, décoctions, macérations et autres préparations à base de plantes.

 

Biodyvin

Les viticulteurs recourent aussi au label Biodyvin (Syndicat International des Vignerons en Culture Bio-Dynamique). Culture de la vigne et méthode de vinification sont règlementées de façon à éliminer tout ajout (intrant) extérieur. Le sol cultivé n’est pas un simple support pour la vigne mais une véritable source d’énergie. La plante, robuste, n’est pas attaquée par les parasites. Les pratiques qui modifient les équilibres naturels du vin sont proscrites (chaptalisation, acidification/désacidification, enzymes, colles, azote…). Les levures exogènes sont interdites. Seules les levures indigènes (qui se développent sur la peau du raisin) sont autorisées.

 

www.vin-biodynamique.com

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE