Cantines, les stars poussent le bio

0
73
bio cantines

Du bio dans les cantines pour nos enfants. Une cause sans conteste très populaire qui vient de bénéficier du soutien des stars.

 

Du bio dans les cantines. Cela faisait partie des promesses du président Macron. Avec l’adoption de la Loi sur l’agriculture et l’alimentation,  a été fixé un objectif – pas très ambitieux – de 20% de produits bio dans les cantines d’ici à 2022.

 

Les pouvoirs publics sont en retard sur l’opinion publique. Selon certains sondages, neuf parents sur dix plébiscitent le bio dans les cantines, synonyme de qualité et de santé, par opposition aux produits de l’agriculture conventionnelle, porteurs de pesticides.

 

Appel des stars en faveur du bio

 

Certaines associations ont bien perçu l’air du temps. La Fondation pour la nature et l’homme, créée par Nicolas Hulot, et actuellement présidée par Audrey Pulvar, lance un appel en faveur du bio dans les cantines (cf. www.letsbio.org). L’ex-présentatrice de télévision, ex-compagne de l’homme politique Arnaud de Monterbourg, a fédéré une trentaine de stars et personnalités sur cette mini-croisade :  Sophie Marceau, Julie Andrieu, Léopoldine Charbonneaux (présidente de CIWF),Yann Arthus-Bertrand, Nagui, Yacine Ait Kaci, le chanteur Frah, François Veillerette (président Générations Futures)…

 

 

20 euros par enfant

 

Le mot d’ordre avancé par letsbio.org est un peu compliqué de prime abord. L’idée est de demander au gouvernement de débloquer pendant trois ans un budget de 20 euros par an et par enfant afin de former les cuisiniers des cantines et les acheteurs de collectivités à de nouvelles pratiques : modes de cuisson, travail des protéines végétales, équipements spécifiques (légumeries, atelier de découpe…). En quelque sorte, apprendre à travailler les bons produits et faire de la cuisine saine et de qualité.

 

La contrepublicité faite aux pesticides

 

Quelle que soit la réussite de cette initiative, une chose est certaine : l’idée que le bio est plus sain et peut contribuer à la santé des enfants (et des adultes) est désormais de plus en plus partagée. La formidable contrepublicité faite aux pesticides et à des produits-phare tels que le Roundup ces dernières années n’y est pas pour rien.

 

JC Nathan

Sources : www.letsbio.org

www.santemagazine.fr

AUCUN COMMENTAIRE