Cantines scolaires, lieu du débat politique

0
46
cantine repas végétarien

cantine repas végétarienLes cantines scolaires sont devenus un terrain privilégié des débats politiques et sociétaux. Par un curieux ricochet, les hommes politiques s’intéressent beaucoup aux repas servis à l’école.

 

Dans la tourbillonnante enceinte médiatico-politique, les cantines scolaires deviennent un  terrain de prédilection pour les débatteurs. Dernière initiative marquante, la proposition de loi du député UDI (Union des Démocrates et Indépendants), Yves Jégo, visant à imposer un  menu végétarien comme alternative à un repas carné.  « Il s’agit de permettre à ceux qui ne veulent pas consommer de viande ou de poisson, quel qu’en soit le motif, de se nourrir de façon équilibrée », a expliqué le député centriste.

 

La réponse au menu sans porc

 

L’idée d’un menu végétarien a été applaudie par des écologistes telle que Cécile Duflot. Selon Yves Jego, ce menu végétarien serait la réponse laïque de l’école publique aux menus confessionnels, à savoir des menus de substitution prévus pour les élèves de confession musulmane ne mangeant pas de porc.

 

Cette proposition originale vise à sortir d’une ornière politique : celle créée par la mairie de Chalons-sur-Saône (Saône-et-Loire) qui a décidé fin septembre de supprimer le repas de remplacement prévu lorsque du porc était au menu. Initiative soutenue avec retentissement par l’ex-président Nicolas Sarkozy, mais très controversée.

 

Végétarisme et politique

 

Une action en faveur du végétarisme ne peut pas être fondamentalement mauvaise dans un pays où l’on a du mal à concevoir un repas qui ne soit pas centré sur un plat de viande. Lire aussi Les écoles se convertissent doucement au bio. Malheureusement, ce projet de loi est entaché de diverses considérations politiques manquant singulièrement de sérénité et de recul.

 

Cantine, le repas le plus équilibré de la journée

 

Il pose aussi un sérieux problème de santé publique. Pour beaucoup d’enfants, le repas de la cantine est le plus équilibré de la journée, avec la bonne dose de nutriments et de protéines en particulier. Faire un menu végétarien obligatoire pour tous supposerait au minimum de s’interroger sur la quantité de protéines apportées aux enfants et sur leur qualité.

 

La solution chic de Strasbourg

 

Solution de luxe, celle de la ville de Strasbourg, avec des cantines qui offrent le choix entre quatre menus (standard, standard sans porc les jours où l’on en sert, halal, végétarien) et mettent l’accent sur des produits frais, bio, issus de circuits courts.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : http://fr.reuters.com

http://www.strasbourg.eu

 

Photo : www.20minutes.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE