Coravin, l’anti tire-bouchon

0
460
tire-bouchon ou Coravin

tire-bouchon ou CoravinGadget ou procédé révolutionnaire ? Coravin, l’innovation d’un ingénieur américain permettant de prélever un verre de vin sans ouvrir la bouteille, fait sensation dans le monde du vin et de la restauration.

 

Coravin ressemble à un croisement entre un tire-bouchon très sophistiqué et une seringue ultra-moderne. Inventé par un ingénieur du MIT (Massachusetts Institute of Technology), Greg Lambrecht, ce système permet d’introduire une aiguille creuse dans la bouteille, de se servir un verre ou deux, sans laisser passer l’oxygène et sans abîmer le bouchon.

 

Le bouchon se rétracte

 

Une fois la personne servie, le bouchon de liège se rétracte et la bouteille est comme intacte. Le « Coravin » permet d’injecter une giclée d’argon, un gaz inerte (incolore, inodore, sans saveur) qui empêche le vin de s’oxyder. Résultat : il est possible de conserver la bouteille plusieurs années de suite !

 

Une nouvel éventail d’accords mets-vins

 

Lancée en juillet 2013, le Coravin débarque en Europe et pourrait révolutionner les pratiques des grands restaurants et des bars à vins. En s’économisant l’ouverture de la bouteille, on peut déguster à loisir tel ou tel grand cru, et faire durer le plaisir six mois comme plusieurs années ! Pour les grands établissements, cela offre de nouvelles opportunités en matière de menus, avec à la clef un large éventail d’accords mets-vins.

 

Sommeliers et particuliers

 

Un certain nombre de sommeliers et de grands restaurants (Taillevent par exemple) ont déjà adopté l’outil révolutionnaire. Les particuliers possédant une cave sont également assez intéressés par l’innovation. Le Coravin est vendu 299 euros, prix auquel il faut ajouter les capsules d’argon (une petite bombe de 10 euros pour une dizaine d’ouverture-refermeture de la bouteille).

 

Attention au dépôt

 

Le système peut présenter aussi quelques inconvénients. Par exemple, le fait de retourner la bouteille conduit à mélanger le liquide et le dépôt du vin, ce qui n’est pas spécialement conseillé. Certains spécialistes trouvent dommage de se priver du cérémonial d’ouverture de la bouteille et du son réjouissant du bouchon vaincu.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.lefigaro.fr

Déguster un grand cru… sans ouvrir la bouteille.Boris Coridian. Le Monde. 26 octobre 2014

Photo : www.idealwine.net

AUCUN COMMENTAIRE