Des soupes industrielles 100% naturelles

0
103
soupes

Face à une relative désaffection des consommateurs, les industriels de la soupe revoient leurs recettes et lancent des soupes de plus en plus naturelles.

 

Le goût de la soupe industrielle passerait de moins en moins bien. Les ventes de soupes UHT (59,5% du marché) et les ventes de soupes déshydratées (22,4%) ont baissé respectivement de 5,6% et de 8,3% (chiffres 2018). Les soupes fraîches (18% du marché en valeur) ont légèrement progressé (+2%) dans le même temps, mais il ne s’agit pas d’un franc report sur le frais.

 

 

Les jeunes moins passionnés de soupe

 

 

Les champions de la soupe industrielle Liebig-Royco (Continental Foods), Knorr (Unilever) et Maggi (Nestlé) s’interrogent sur les causes de cette déprime. A raison de 13 litres de soupe par Français et par an, le marché de la soupe pèse tout de même plusieurs centaines de millions d’euros. Au-delà des variables météo, la baisse d’intérêt pour les soupes viendrait des catégories de jeunes consommateurs qui ne sont pas des passionnés de la soupe.

 

 

Méfiance vis-à-vis des conservateurs et du sel

 

 

Plus profondément, les consommateurs se méfieraient de plus en plus du côté industriel de la soupe et de la présence de conservateurs et autres additifs, et de fortes quantités de sel. On se demande bien pourquoi.

 

Lire : Soupes industrielles, l’envers du paquet

 

 

De plus en plus bio

 

 

Pour conjuguer ces méventes, les grands noms de la soupe se font de plus en plus bio. Ils misent aussi sur des packagings innovants avec du verre recyclable, des bouteilles avec bouchon refermable, des soupes repas pour tenir la place centrale du repas. Certains industriels commencent même à réduire la teneur en sel.

 

 

Des soupes faites maison

 

 

Surtout, les industriels sont en train de redécouvrir les recettes des soupes « naturelles » avec des préparations prêtes à cuire (moulinés de légumes, etc..) pour obtenir des « soupes faites à la maison » ou « Comme à la maison ». Florette fait une pré-soupe avec son cresson prêt à cuire)…Knorr fait des soupes avec des légumes du potager.

 

Bref, pour ne pas perdre tous leurs clients, les industriels de la soupe sont prêts à faire des produits de plus en plus sains. Formidable.

 

Aurélie Laroche

 

Sources :

AUCUN COMMENTAIRE