Gingembre, un super aliment à mieux connaître

0
348
gingembre

Le gingembre, rhizome utilisé depuis 5 000 ans en Asie,  affiche de nombreuses vertus – stimulantes, digestives, anti-nausées….. Passage en revue de ses propriétés.

 

 

L’une des premières vertus de cette racine est d’apporter en quantité des vitamines (notamment du groupe B), plusieurs minéraux (manganèse, cuivre…) et autres composants antioxydants qui en font l’un des premiers aliments antioxydants, permettant de lutter contre les effets d’oxydation des radicaux libres. Cette caractéristique est valable pour le gingembre moulu comme le cru.

 

 

Stimulation de la digestion

 

 

Seconde vertu, ses effets bénéfiques sur la digestion. Ceux-ci seraient liés à la stimulation d’enzymes digestifs et de la secrétion de bile, ainsi que de l’activité du foie. Les cures de gingembre sont ainsi réputés aider à retrouver un confort digestif, et au passage à brûler et éliminer les graisses. Mais il semble que les doses nécessaires pour ressentir ces effets  soient élevées.

 

Stimulant et antiémétique

 

De façon certaine, le gingembre est un stimulant cardiovasculaire (d’où sa réputation aphrodisiaque) et un tonifiant qui en font un bon anti-fatigue. D’autres qualités sont mises en avant. L’action dite antiémétique de cette racine, c’est-à-dire permettant de lutter contre les vomissements et les nausées, est reconnue scientifiquement. Elle peut être utile contre le mal de mer ou le mal des transports, ou bien lors des grossesses (conseil médecin recommandé). Cette propriété a même été testée pour minimiser les maux supportés par les patients en chimiothérapie.

 

 

Propriétés anti-inflammatoires

 

 

Les composés phénoliques (gingérols, shogaols, paradols..), responsables des propriétés anti-nauséeuses, confèreraient aussi au gingembre des propriétés anti-inflammatoires qui en feraient un allié, notamment sous forme d’huile essentielle, pour soulager les douleurs de l’arthrite ou des rhumatismes, les migraines, les douleurs musculaires ou articulaires.

 

Contre-indications

 

Certaines contre-indications existent. Il est déconseillé en cas de calculs (obstruction des voies biliaires). On déconseille aussi de consommer du gingembre en cas de prise de médicaments fluidifiants du sang, compte tenu des propriétés anti-coagulantes du gingembre.

 

A lire aussi : Anti-oxydants, anti-vieillissement

 

Eric Allermoz

 

 

Sources : vidal.fr

passeportsante