Tilapia, poisson mondial

0
1071
elevage tilapias

Le tilapia est devenu en deux ou trois décennies l’un des deux ou trois poissons d’élevage les plus consommés au monde. Les ONG  tentent de limiter les dégâts pour l’environnement.

 

 

Le tilapia est un poisson d’eau douce, originaire d’Afrique et du Proche et Moyen-Orient, déjà consommé dans l’Egypte ancienne. De la famille des Cichlidae (cichlidés), il est végétarien (à l’état naturel, il se nourrit de plancton) mais peut être également omnivore (omnivore brouteur) car capable de dévorer tout ce qui passe à sa portée.

 

 

Succès mondial sans précédent

 

 

L’espèce sauvage est peu consommée. En revanche, le tilapia d’élevage a connu ces dernières années un succès mondial extraordinaire. Sa production avoisine 6 à 7 millions de tonnes. Il est consommé en grande quantité aux Etats-Unis, un peu moins en Europe.  C’est un poisson peu cher et sa chair au goût un peu neutre et avec peu d’arêtes est bien appréciée.

 

 

La Chine, le principal producteur

 

 

Il est devenu le second poisson d’élevage dans le monde après la carpe (on  compare son succès à celui du poulet). Robuste, il se reproduit facilement et grandit rapidement pour atteindre entre 40 cm, voire 50 à 60 cm. Il peut vivre aussi bien en eau douce qu’en mer. Les pays asiatiques (Chine, Thaïlande, Philippines, Indonésie, Taïwan…), sud-américains (Colombie, Cuba, Mexique…), l’Egypte, Israël… sont devenus les principaux producteurs.  Mais on trouve aussi au nord, de grands élevages de tilapia en cages.

 

 

Pratiques douteuses d’éleveurs chinois

 

 

C’est justement le succès de l’élevage à grande échelle qui pose problème. Il y a eu les pratiques douteuses d’éleveurs chinois (la Chine est le principal producteur) qui auraient nourri les poissons avec des détritus, voire des déjections de porcs. Partout, on constate un fort recours aux antibiotiques et antiparasites, et donc une pollution de l’environnement. Les eaux usées de l’élevage polluent les milieux voisins, notamment en raison des phénomènes d’eutrophisation. Des poissons d’élevage s’échappent et vont perturber les équilibres naturels. Certains experts estiment ainsi que l’élevage de tilapias au Nicaragua a grandement détérioré le lac Apoyo.

 

Elevage responsable

 

L’ASC (Aquaculture Stewardship Council), entité créée par le WWF et une ONG néerlandaise (IDH) développe un programme de contrôle des fermes de tilapias et décerne un label d’élevage responsable. Le label prévoit que les cages de tilapias doivent être posées uniquement dans des lacs où vivent déjà des tilapias.

 

JC Nathan

 

Sources : www.consoglobe.com

www.bioalaune.com

 

AUCUN COMMENTAIRE