Faire le plein d’oméga-3

0
451
acides gras sardines

Une grande partie de la population ne consomme pas assez d’acides gras polyinsaturés, dont les fameux oméga-3. Ces acides gras essentiels (notre corps ne les fabrique pas), uniquement apportés par l’alimentation,  sont pourtant au cœur de notre santé.

 

 

Malgré toutes les informations diffusées à ce sujet, les Français(es) sont carencé(e)s en acides gras polyinsaturés, en particulier en oméga-3 (acide alphalinolénique).  Il nous en faut en théorie 2 à 3 grammes par jour, mais on est le plus souvent loin du compte.

 

Lire : Comprendre les acides gras

 

 

Rôle de prévention des maladies, bon fonctionnement du cerveau

 

 

Or, ces oméga-3 sont connus pour leurs vertus anti-inflammatoires, leur action vasodilatatrice et anticoagulant, donc leur rôle de prévention vis-à-vis des complications cardio-vasculaires, leur contribution au bon fonctionnement du système nerveux et du cerveau. Ces  acides gras nous défendraient contre diverses fragilités mentales (dépression, démence, Alzheïmer…) et même contre la dégénérescence maculaire.

 

 

Poissons gras, l’une des meilleures sources

 

 

Il en va de notre santé que de surveiller notre apport en oméga-3. L’une des meilleures sources de ce type d’acides gras essentiels, ce sont tous les poissons gras, tout spécialement pour ce que l’on appelle les acides gras à longue chaîne (EPA, DHA). Hareng, sardines, maquereaux, thon… contiennent plus de 4 g d’oméga-3 pour 100 de poisson, loin devant le saumon qui n’en contient que 2,5 g.

 

Conserves à l’huile

 

On n’est pas obligé de consommer le poisson frais. Les conserves à l’huile présentent des taux d’oméga-3 très corrects. Autrefois, on recommandait l’huile de foie de morue, véritable concentré de bons gras, de vitamines A et D.

 

 

Noix, graines, huiles

 

 

Autre source d’oméga-3 ou plus exactement du précurseur de l’oméga-3, l’acide alphalinolénique. Ces bons acides gras se trouvent dans les noix (et tous les fruits à coque, noix de cajou, noisettes, pistaches…),  les graines de chia, de chanvre et dans diverses huiles (lin, noix, colza, chanvre, cameline, olive…).

 

Lire : Oléagineux : combattre le cholestérol avec les bons acides gras

Lire aussi : Huile de cameline, un bon complément en acides gras

 

 

Bleu-Blanc-Coeur, le label enrichi en acides gras

 

 

Pour ceux qui consomment peu de poisson, ni de graines ou d’huiles diversifiées, l’industrie agro-alimentaire a mis au point des aliments enrichis en oméga-3. Des éleveurs, des agriculteurs et des marques ont créé le label Bleu-Blanc-Cœur. Les animaux d’élevage reçoivent une alimentation orientée en produits riches en oméga-3 (lin, lupin, féverole, luzerne…). Produits laitiers, viandes, charcuteries, œufs, pain… Il existe désormais plus de 2 000 produits enrichis en oméga-3.

 

Compléments alimentaires

 

Mais si vous craignez toujours manquer de ces bons acides gras essentiels, ce qui est souvent le cas pour les végétariens et végétaliens, il reste la solution des compléments alimentaires  (gélules, capsules).  Tous les moyens sont bons pourvu qu’on ait la dose de ces gras  magnifiques.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : consoglobe

Anses