La noix, un aliment incontournable

0
247
noix oléagineux

La noix est un fruit à coque, encore appelé oléagineux, au profil nutritionnel excellent. Ce fruit à forte teneur en lipides possède un magnifique profil en acides gras, avec une forte teneur en oméga 3, ces acides gras essentiels dont on a tant besoin.

 

 

La noix est un fruit à coque traditionnellement cultivé en France, principalement en Isère, dans la Drôme, en Dordogne, et aussi dans le Lot et en Corrèze. Avec environ 40 000 tonnes, la France est le premier producteur européen. Parfois considéré comme un aliment vieillot, la noix est pourtant un super-aliment.

 

 

Des protéines, des minéraux, des vitamines….

 

 

La composition de ce fruit à coque est étonnante. C’est une bonne source de protéines : 13 à 15 grammes de protéines pour 100 g de matière. Elle est riche en vitamines : vitamines A, provitamine A, vitamines du groupe B, vitamines E (aux effets anti-oxydants reconnus)… Elle apporte une forte dose de minéraux (potassium, phosphore, magnésium….) et oligo-éléments (fer, zinc, cuivre, manganèse…). Des composés phénoliques (flavanols notamment) concourent aussi à une activité anti-oxydante importante, largement supérieure, avec la noix de pécan, à celle des autres fruits à coque.

 

 

Le ratio idéal oméga 6 – oméga 3

 

 

Mais c’est surtout le profil en lipides de la noix qui retient l’attention : 65 grammes de lipides pour 100 g de matière. Et pas n’importe quels gras. Ce sont en majorité des acides gras polyinsaturés (47 grammes), dont 38 grammes d’oméga 6 et 9 grammes d’oméga 3 (alpha-linolénique), les acides gras essentiels les plus recherchés.  Cet aliment présente ainsi la proportion idéale d’apports en oméga 6 – oméga 3. En termes de santé, cela veut dire un impact directement bénéfique sur le plan cardio-vasculaire.

 

 

Baisse du mauvais cholestérol

 

 

Les oméga 3 concourent en effet à réduire l’action des LDL (le « mauvais cholestérol ») et donc à améliorer les problèmes de santé cardiovasculaires.   Des expériences ont d’ailleurs prouvé qu’une consommation régulière de noix (entre 40 et 80 grammes) entraînait une baisse significative du « mauvais cholestérol » et donc du cholestérol total. D’autres études tendent à prouver que les acides gras des noix améliorent l’élasticité des vaisseaux sanguins.

 

Cela fait bien des raisons pour mettre les noix au rang des aliments à la consommation très recommandée.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : passeportsanté

 

AUCUN COMMENTAIRE