Enrichir le microbiote, adapter l’alimentation

0
288
microbiote alimentation

Grâce à l’alimentation, on peut rééquilibrer et enrichir le microbiote intestinal, pilote de l’immunité et de la santé. Mais chaque personne a un profil spécifique.

 

 

Le rôle du microbiote intestinal est désormais reconnu comme essentiel dans le fonctionnement du système immunitaire (défense contre divers agents pathogènes) et la santé en générale. On a notamment mis en évidence des déséquilibres de la flore intestinale chez des personnes atteintes de graves maladies inflammatoires de l’intestin, type maladie de Crohn.

 

 

Alimentation pour renforcer le microbiote

 

 

Or, il semble que beaucoup de personnes subissent des perturbations de l’équilibre de la flore intestinale, par exemple suite à la prise d’antibiotiques, une alimentation malsaine, un stress important. La bonne nouvelle est que l’alimentation permet de corriger ces déséquilibres et de renforcer le microbiote intestinal.

 

 

Glucides accessibles au microbiote

 

 

Première catégorie d’aliments, les prébiotiques, notamment les glucides présents dans les fibres et qui fermentent dans le système digestif (glucides accessibles au microbiote). Ces oligosaccharides et polysacaccharides (cellulose, amidon) se trouvent dans les légumes (artichaut,  poireau, tubercules, ail, oignons….), les fruits (bananes…), les oléagineux, les céréales et graines complètes (orge, seigle) … Ils aident au travail de fermentation des bactéries intestinales. On recommande environ 30 g de fibres par jour (34 g pour les hommes, 28 g pour les femmes).

 

 

Probiotiques, bactéries bénéfiques

 

 

Seconde catégorie, les probiotiques, micro-organismes vivants (bactéries, levures) favorables à la flore intestinale. On en trouve dans les yaourts et les laits fermentés (lait ribot, kéfir…), dans certains fromages, dans les boissons fermentées (kéfir, komboucha…), la choucroute, le miso, la levure de bière, et de façon plus générale dans tous les produits lacto-fermentés…. Ces bactéries sont bénéfiques pour notre flore intestinale.

 

Lire aussi : Prendre soin de sa flore intestinale

 

 

Microbiote personnel

 

 

Au-delà de ces recommandations générales, scientifiques et spécialistes de la nutrition mettent de plus en plus en avant les caractéristiques personnelles de chaque microbiote intestinal. Un même régime alimentaire peut donc entraîner des effets très différents d’un individu à l’autre. Une étude a mis en évidence qu’un régime alimentaire basses calories, riche en fibres, améliorait le microbiote de personnes en surpoids, au microbiote « pauvre », mais avait peu d’effets sur des personnes de bon profil microbiotique.

 

Lire : Le microbiote et l’obésité

 

On devrait donc s’acheminer à l’avenir vers des recommandations nutritionnelles de plus en plus personnalisées, en fonction du profil de la personne et des spécificités de son microbiote.

 

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : Le microbiote intestinal humain

J. Doré, G. Corthier

INRA, MICALIS ex-UEPSD, Domaine de Vilvert, 78350 Jouy-en-Josas, France

www.gutmicrobiotaforhealth.com

www.bioalaune.com

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE