L’alimentation, facteur de migraine

0
1195
femme migraine

Cet article fait partie du top ten des articles les plus lus en 2017.

 

La migraine est un mal banal mais très handicapant. L’alimentation est l’une des causes possibles. Les plantes sont l’un des remèdes bienvenus.

 

Entre 7 et 9 millions de « victimes » de migraines. Une femme de la quarantaine sur quatre. La migraine est un fléau mal pris en compte dans notre société. A commencer par les malades : la plupart des migraineux-neuses ne consultent pas. Le mal est pourtant très handicapant, entraînant des centaines de milliers de jours d’arrêt de travail.

 

A quoi reconnait-on une migraine : au fameux toc-toc, ou coup de marteau, accompagnant chaque pulsation. En général, la migraine s’amplifie lorsqu’on s’active, s’accompagne souvent de nausées, envie de vomir, intolérance à la lumière et au bruit… On recommande aux personnes atteintes de s’allonger dans le noir, de rafraîchir-refroidir les régions du crâne les plus douloureuses, par exemple avec une poche de glace, action qui va contribuer à dilater les vaisseaux sanguins).

 

La plupart du temps, les migraines sont favorisées par des circonstances particulières et connues des intéressés : fatigue, manque de sommeil, alcool, stress…. Les cycles hormonaux sont très souvent impliquées. La migraine d’une femme sur cinq est liée aux menstruations.

 

 

Repas copieux, aliments allergisants…

 

 

La dimension alimentaire n’est pas absente non plus : surconsommation d’alcool, de caféine, repas trop copieux et difficiles à digérer (attention aux excès de charcuterie, de fromages, de laitages), ou encore, certains aliments à caractère plus ou moins allergisant : chocolat, noix, aliments contenant des sulfites comme le vin, glutamate de sodium (exhausteur de goût très utilisé dans la cuisine chinoise). Certaines personnes citent aussi le yogourt ou l’aspartame.

 

Les personnes qui souffrent de « sensibilité » au gluten ou au lactose ont également tendance à connaître des accès de migraines. Quand elles cessent de consommer la catégorie d’aliments incriminés, les symptômes disparaissent très souvent.

 

 

Vertus analgésiques

 

 

Diverses plantes peuvent vous aider à prévenir ou à dissiper les migraines. C’est bien sûr la camomille. La grande camomille (encore dénommée partenelle) contient une substance (parthnonolide) qui agirait sur les neurotransmetteurs. Les Pétasites (des herbacées de la famille des Astéracées) ont également un effet préventif. Bien entendu, on peut aussi se tourner vers les salicylés (Reine des prés) qui ont des vertus analgésiques, et qui sont parfois associés en à des plantes à caféine (thé, maté, guarana…). Du côté des huiles essentielles, il y a l’incontournable menthe poivrée, et divers associations (menthe poivrée, millepertuis, lavande vraie, basilic, etc…), ou encore l’Ylang-ylang ou la camomille vraie aux vertus relaxantes.

 

Aurélie Laroche

 

Source :

 

 

 

 

Photo : Jacquie Boyd. Getty image.

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE