Le régime Dukan dangereux pour la santé

0
471
proteines animales

Le régime Dukan, comme tous les régimes riches en protéines, pauvres en glucides, serait très nocif à terme, estime une étude menée par un scientifique polonais.

 

 

Le régime Dukan, le régime Atkins et tous les régimes riches en protéines et pauvres en glucides, seraient à moyen-long terme dangereux pour la santé. C’est la conclusion d’une étude menée par le professseur Maciej Banach (université médicale de Lodz en Pologne). L’équipe du professeur Banach a suivi une cohorte de 24 000 personnes durant 11 ans. Les scientifiques ont notamment les risques de mortalité prématurés.

 

 

Risques cardiovasculaires

 

 

Les résultats sont étonnants. Les consommateurs se privant fortement de glucides ont 32% plus de risques de mourir dans les six ans que des personnes ayant une alimentation riche en sucres. Les risques de décéder d’une maladie cardiovasculaire sont augmentés de 50%, les risques de cancers augmentent de 30%. L’étude se montre très sévère pour les régimes restrictifs en glucides et riches en protéines. Des personnes de poids normal, adoptant un régime restrictif ont plus de risques que les personnes obèses de mourir précocement.

 

 

Place excessive des protéines et des lipides

 

 

La recherche a été menées en tenant compte des variables liées à la consommation de tabac ou d’alcool, la pratique d’une activité physique, les pathologies comme l’hypertension. L’une des explications tiendrait non pas pas à la faiblesse des apports en glucides, mais à la place excessive des protéines et des lipides. La consommation de viandes et de charcuterie, souvent riches en acides gras saturés, accroît en effet fortement les risques de maladies cardiovasculaires et les risques de cancer.

 

Aussi radicaux que soient les résultats de l’étude, ils n’étonnent pas totalement les nutritionnistes selon qui on ne peut impunément se priver de l’apport des glucides, un nutriment à part entière, avec les lipides et les protéines (en principe les glucides doivent représenter 50% des apports caloriques).

 

 

JC Nathan

 

Source : sante.lefigaro.fr

AUCUN COMMENTAIRE