Pas d’obésité parmi les adeptes du bio

3
143
endive bio

endive bio

Les consommateurs de produits bio sont rarement obèses. Les chercheurs s’interrogent sur une corrélation entre pesticides et obésité.

 

L’étude NutriNet-Santé, publiée dans la revue scientifique Plos One, vient d’établir le profil-type du consommateur régulier de produits bio : plus éduqués, physiquement plus actifs, en meilleure santé. L’enquête portait sur un échantillon de plus de 50 000 Français de 44 ans d’âge moyen, en majorité des femmes (75%).

 

Moins de charcuterie, moins de sucre

 

Comme on pouvait s’y attendre, les adeptes du bio ont un profil d’alimentation très sain : ils mangent beaucoup de produits d’origine végétale et des produits peu raffinés: fruits, légumes, légumes secs, céréales complètes, noix, amandes, noisettes…. Ils consomment moins de charcuterie (31% en moins) et de lait.Ils mangent moins de fast-food. Ils boivent beaucoup moins de boissons sucrées (-46% pour les femmes comparées à des consommatrices standard). Ils prennent un peu moins de boissons alcoolisées (surtout les homes : -18%).

Ils consomment autant de calories que les consommateurs non-bio, mais leur ration alimentaire est plus riche en vitamines, minéraux, omega-3, fibres. En quelque sorte, ils ont un profil alimentaire ideal. Dès lors, il ne semble pas étonnant d’observer un taux d’obésité bien moins important que dans la population en générale.

 

Des nutriments anti-obésité

 

Les chercheurs s’interrogent néanmoins sur des causes spécifiques liées à l’alimentation bio qui freinerait la prise de poids. Y-aurait-il une corrélation entre pesticides et  développement de l’obésité ? La présence de bons nutriments, type polyphénols ou bêta-carotènes pourrait aussi expliquer des effets régulateurs bénéfiques sur le tissu adipeux et le stockage de graisses. Un suivi de la “cohorte” sur cinq ans devrait apporter des enseignements complémentaires.

 

JC Nathan

 

Photo : Gilles Rigoulet

Sources : Qui sont les mangeurs de bio ?

www.huffingtonpost.fr

www.etude-nutrinet-sante.fr

3 COMMENTAIRES

  1. […] Les consommateurs de produits bio sont rarement obèses. Les chercheurs s’interrogent sur une corrélation entre pesticides et obésité. L’étude NutriNet-Santé, publiée dans la revue scientifique Plos One, vient d’établir le profil-type du consommateur régulier de produits bio : plus éduqués, physiquement plus actifs, en meilleure santé. L’enquête portait sur un échantillon de plus de 50 000 Français de 44 ans d’âge moyen, en majorité des femmes (75%).  […]

  2. […] Les consommateurs de produits bio sont moins obèses que le reste de la population. C'est l'une des premières conclusions de l'enquête NutriNet-Santé. Les consommateurs de produits bio sont rarement obèses. Les chercheurs s’interrogent sur une corrélation entre pesticides et obésité. L’étude NutriNet-Santé, publiée dans la revue scientifique Plos One, vient d’établir le profil-type du consommateur régulier de produits bio : plus éduqués, physiquement plus actifs, en meilleure santé. L’enquête portait sur un échantillon de plus de 50 000 Français de 44 ans d’âge moyen, en majorité des femmes (75%). Moins de charcuterie, moins de sucre Comme on pouvait s’y attendre, les adeptes du bio ont un profil d’alimentation très sain : ils mangent beaucoup de produits d’origine végétale et des produits peu raffinés: fruits, légumes, légumes secs, céréales complètes, noix, amandes, noisettes…. Ils consomment moins de charcuterie (31% en moins) et de lait.Ils mangent moins de fast-food. Ils boivent beaucoup moins de boissons sucrées (-46% pour les femmes comparées à des consommatrices standard). Ils prennent un peu moins de boissons alcoolisées (surtout les homes : -18%).Ils consomment autant de calories que les consommateurs non-bio, mais leur ration alimentaire est plus riche en vitamines, minéraux, omega-3, fibres. En quelque sorte, ils ont un profil alimentaire ideal. Dès lors, il ne semble pas étonnant d’observer un taux d’obésité bien moins important que dans la population en générale. Des nutriments anti-obésité Les chercheurs s’interrogent néanmoins sur des causes spécifiques liées à l’alimentation bio qui freinerait la prise de poids. Y-aurait-il une corrélation entre pesticides et développement de l’obésité ? La présence de bons nutriments, type polyphénols ou bêta-carotènes pourrait aussi expliquer des effets régulateurs bénéfiques sur le tissu adipeux et le stockage de graisses. Un suivi de la “cohorte” sur cinq ans devrait apporter des enseignements complémentaires.  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE