La différence entre vins bios, biodynamiques et vins naturels

0
232

vins bio vins naturelsVins bios, vins biodynamiques et vins naturels. Les consommateurs ont tendance à tout mettre dans le même caddy, sous le nom bio. Mais il y a de grosses différences entre ces trois familles.

 

Les vins bio ou biologiques

 

Le label AB (vin bio) implique que le viticulteur n’utilise aucun pesticide ou produit chimique de – herbicides, pesticides, fongicides et fertilisants – pour cultiver sa vigne et produire son raisin. Pour prévenir les maladies de la vigne (le mildiou), ils peuvent utiliser des produits naturels comme le soufre et le cuivre. Ce que l’on appelle couramment la bouillie bordelaise.

 

Jusqu’en 2012, le label bio voulait uniquement dire « vin élaboré à partir de raisin  bio« . Lire Un label européen pour le vin bio. Depuis cette date, la Commission européenne a étendu cette règlementation à la vinification : usage interdit d’acide sorbique (utilisé pour enrayer les phénomènes d’oxydation), niveau des sulfites très bas (100 mg pour le vin rouge,150 mg pour le vin rosé et le blanc), interdiction du procédé de désulfuration. Mais le dioxyde de soufre, utilisé pour ses ses propriétés antioxydantes, et agent stabilisateur, est toujours toléré.

 

Les vins biodynamiques

 

Les vins certifiés en biodynamie (labels Demeter, Biodyvin) sont produits par des viticulteurs qui se plient aux préceptes de la biodynamie. Tout intrant extérieur est interdit dans la culture de la vigne. L’agriculteur doit s’appuyer sur la force de la nature, le fonctionnement biologique des sols et des végétaux. Pour renforcer ses sols et ses vignes, il recourt – en prévention – à des traitements à base d’extraits végétaux, décoctions, macérations et autres préparations à base de plantes. Au niveau de la vinification, la plupart des pratiques anti-naturelles (chaptalisation, acidification/désacidification, enzymes, colles, azote…) sont interdites. Seules les levures indigènes (se développant sur la peau du raisin) sont autorisées.

 

Les vins naturels

 

Il n’existe pas de règlementation officielle pour les vins naturels. Bien entendu, le raisin est cultivé de façon bio. La poignée de viticulteurs (moins d’une centaine) qui adhèrent à cette philosophie tentent de rester aussi près que possible du jus de raisin fermenté en s’interdisant tout entrant ou toute technique modifiant le jus originel. Une part de ces viticulteurs acceptent un recours très modéré au soufre. Les plus absolus se l’interdisent et font des vins Sans Aucuns Intrants Ni Sulfites (S.A.I.N.S). Le vin naturel exige une grande maîtrise des techniques de vinification afin de stabiliser le vin, produit naturel, qui continue à « travailler ». Lire aussi On boit des vins naturels ce soir

 

JC Nathan

 

Photo : http://www.restaurant-badine.com

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE