Cantine à un euro et petit déj gratuit

0
61
cantine école enfants

Cantine à un euro, petit déjeuner gratuit. Deux mesures-phare du gouvernement, actuellement en période de test, qui devraient être élargies à l’automne prochain.

 

 

La cantine à un euro est officiellement lancée par la secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la santé, Christelle Dubos. 10 000 communes seraient volontaires pour participer à cette initiative : l’Etat s’engage à payer deux euros sur un repas coûtant en moyenne 4,50 euros. Cette mesure fait partie du plan pauvreté d’un montant global de 8,5 milliards d’euros.

 

 

Maintenir la qualité

 

 

Ce dispositif vise à la fois les familles les plus démunies et les communes qui n’ont pas les moyens de financer une tarification très sociale, contrairement à certaines communes, telle Lille, appliquent des tarifs très réduits de moins d’un euro. Encore beaucoup de questions se posent sur cette mesure sociale. L’une des principales questions est de savoir, pour certaines communes, comment maintenir la qualité des repas (intégrer une part de bio, etc) avec des budgets serrés.

 

 

Petit-déjeuner gratuit

 

 

Autre mesure en cours de test, le petit-déjeuner gratuit pour les élèves de quartiers défavorisés.  Huit académies (Amiens, La Réunion, Lille, Montpellier, Nantes, Reims, Toulouse, Versailles…) vont tester cette formule. Après élargissement de la mesure prévu en septembre 2019, celle-ci devrait toucher environ 100 000 enfants relevant de zones REP (Réseau d’éducation prioritaire), quartiers politique de la ville.

 

 

Un enfant sur quatre

 

 

Depuis quelques années, apparaît un phénomène de mauvaise nutrition d’un  nombre croissant d’enfants, notamment ceux appartenant à des milieux défavorisés. Selon une étude du Credoc, presque un enfant sur quatre (3 à 11 ans) ne prend pas de petit-déjeuner tous les matins.

 

Aurélie Laroche

 

Source : www.lefigaro.fr

AUCUN COMMENTAIRE