Le géant du lait Lactalis et les petits producteurs

0
164
Lactalis lait

Le géant tout puissant du lait Lactalis fait le marché, serre les marges des petits producteurs, et vient d’imposer une nouvelle fois sa loi en refusant d’étiqueter l’origine du lait sur ses bouteilles.

 

Le marché du lait est gouverné par un acteur, Lactalis, implanté à Laval en Mayenne. Premier groupe mondial laitier, premier groupe fromager dans le monde, 85 000 salariés répartis sur 266 sites dans 51 pays, il réalise environ 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Lactalis collecte 5,6 milliards de litres de lait en France et environ 20 milliards de litres dans le monde.

 

 

Fraudes et pollution

 

 

Ses trois marques phares sont Président, Galbani, et Parmalat. Mais on peut aussi citer Lactel, La Laitière, Bridelice, le Roquefort Société, Boule d’Or, Lou Pérac, Le Roitelet, etc. Le groupe qui cultive le secret et le manque de transparence, s’est fait connaître pour diverses fraudes, affaires de pollution, et en 2017, pour un dossier de contamination aux salmonelles.

 

Lire : Scandale alimentaire, un événement qui dérange

 

 

Prix le plus bas

 

On retiendra surtout ces dernières années, la dureté de négociation du groupe vis-à-vis des producteurs de lait contraints de vendre leur lait au prix le plus bas. Les éleveurs touchent actuellement 32,5 centimes pour un litre de lait, un prix qui stagne depuis 2019, alors que les cours des matières premières (céréales, soja, colza) ont commencé à flamber. La Fédération des producteurs de lait estime qu’il faudrait un prix d’au moins 39 centimes.

 

Lire : Camembert, la guerre de Normandie

 

 

Origine du lait

 

 

Dernier fait d’armes du géant de la Mayenne, l’annulation par le Conseil d’Etat d’un décret gouvernemental imposant aux industriels du secteur laitier d’afficher l’origine de leurs produits (pays de collecte, pays de conditionnement ou de transformation). Le Groupe qui opère dans une centaine de pays préfère optimiser la gestion de ses approvisionnements et s’affranchir de cette obligation.

 

L’attitude de Lactalis a déclenché à la fois la colère de la la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) et du ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie. Mais Lactalis est un géant têtu qui ne se laisse pas facilement dicter sa conduite.

 

 

JC Nathan

 

 

 

Sources : Lemonde.fr

www.usinenouvelle.com

 

AUCUN COMMENTAIRE