Une appli note l’hygiène alimentaire

0
712

Votre restaurant préféré respecte-t-il les normes d’hygiène ? Il suffit désormais d’un clic pour le savoir. Depuis lundi 3 avril, quatre smileys plus ou moins heureux symbolisent les notes d’hygiène attribuées lors des contrôles sanitaires de l’Etat. Dans le viseur : restaurants, supermarchés, boucheries de quartier, rayon marée des hypermarchés, vente à la ferme, cantines ou encore abattoirs.

 

Des Smileys souriants, septiques ou grimaçants

 

L’application Alim’confiance (ou le site www.alim-confiance.gouv.fr) affiche environ 1 500 adresses. La liste sera enrichie chaque mois au gré des 55 000 contrôles annuels.

 

L’humeur des smileys traduit le niveau d’hygiène :

  • « Très satisfaisant » et « Satisfaisant » : l’établissement ne présente pas de non-conformité majeure.
  • « A améliorer » : des mesures correctives s’imposent.
  • « A corriger de manière urgente » : des non-conformités sont susceptibles de mettre en danger votre santé.

 

Opération transparence ou discrédit sur les professionnels ?

 

Ces smileys ne font pas sourire tout le monde. Pour Hubert Jan, président de la branche restauration de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), elle jette le discrédit sur la profession : « Nous demandions simplement deux niveaux de notes: soit le restaurant est conforme, soit il ne l’est pas et il est fermé ». Les restaurateurs ne sont pas obligés d’afficher leur smiley sur leurs devantures.

 

Seulement 1% d’établissements insalubres

 

Pour rassurer consommateurs et professionnels, le Ministère de l’agriculture a dévoilé les résultats des contrôles d’hygiène menés en 2016 : sur un an, seulement 1 % des établissements contrôlés ont été jugés insalubres et ont dû être fermés, soit 550 sur 55.000. Quelque 9 % (soit environ 5.000) ont reçu la notation « à améliorer ».

 

Au Danemark, par exemple, ce système a engendré une amélioration de 20% du niveau global d’hygiène a été constatée en dix ans.

 

Eric Allermoz