Nutella et les pâtes à tartiner, du sucre et du gras

0
229
nutella pate tartiner

Les pâtes à tartiner, Nutella en tête, sont des petites catastrophes diététiques mais il est difficile de s’en priver.

 

Face à un pot de Nutella, tout consommateur normal devient schizophrène : la part rationnelle clame « attention, sucres, gras ! ». La part gourmande active les circuits du plaisir et pousse à plonger sa cuillère.

 

Lire aussi : Nutella, l’huile de palme et la santé

 

 

Nestlé se lance

 

 

Toutes les marques qui avaient laissé l’italien Ferrero truster le marché des pâtes au chocolat et aux noisettes sont bien décidées à reprendre leur part du gâteau. Banania, Milka, Lindt, M&M’s ont lancé leurs pâtes à tartiner. La multinationale suisse Nestlé se lance à son tour dans la ronde avec un produit Cacao noisettes, plus haut de gamme que Nutella, sans huile de palme, donc plus cher.

 

 

Les chocolatiers

 

 

Surtout, une flopée de chocolatiers (Pierre Marcolini, Bernachon, Christophe Michalak, Ducasse…) ont mis au point leur propre recettes, jouant sur divers ingrédients : Gianduja, assemblages de cacao,  pralinés, amandes, etc. sans oublier les fameuses noisettes du Piémont.

 

 

Avantage du prix élevé

 

 

Si ces nouveaux concurrents ont de sérieux atouts gustatifs, ce n’est pas par le prix qu’ils vont concurrencer Nutella. Le Nutella avoisine les six euros le kilo quand le produit de Nestlé va se vendre aux alentours de 10 euros le kilo, et que les produits de chocolatiers s’échelonnent entre 40 et 50 euros le kilo ! Avantage du prix élevé : on se sert avec des petites cuillères.

 

 

57 grammes de sucres

 

 

Car, la pâte à tartiner est le produit qu’il conviendrait de ne pas banaliser à la maison.   Le magazine 60 millions de consommateurs a publié une enquête qui confirme ce que l’on savait : la pâte à tartiner, c’est du sucre et du gras à gogo. Surtout du sucre. En moyenne 57 grammes de sucre pour 100 g de produit. En deux tartines, on peut ainsi consommer 25 à 26 grammes de sucres, soit la moitié des apports quotidiens à ne pas dépasser.

 

Lire : Le Nutella, les enfants et la santé

 

Entre les graisses et le sucre, on obtient 530 calories pour 100 g de produits. Certes, on peut « craquer » de temps en temps (personne ne peut vous blâmer !), mais mieux vaut ne pas faire une habitude quotidienne des pâtes à tartiner.

 

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.60millions-mag.com

www.lexpress.fr

AUCUN COMMENTAIRE