Nutri-Score, le repère qui fait mieux manger

0
102
Nutri-Score gateau

Le Nutri-Score s’impose. De plus en plus de produits alimentaires affichent ce repère coloré,  étiquetage nutritionnel qui renseigne sur la qualité nutritionnelle.

 

 

Le Nutri-Score, ce logo en couleurs qui renseigne sur la qualité nutritionnelle globale du produit, est de mieux en mieux identifié. Le principe est simple : cinq notations possibles, A, vert foncé, pour les produits de meilleure qualité, jusqu’à E, orange foncé, pour la moins bonne qualité nutritionnelle. Un classement relatif dans une catégorie de produits (par exemple, la famille des biscuits, les pizzas, les sodas, etc…

 

Lire : Nutri-score, comment ça marche

 

 

L’indice mesure divers critères : teneur en sucres, en lipides, additifs… Le logo est facilement visible sur le paquet. Les consommateurs peuvent aisément comparer la qualité nutritionnelle des produits dans un rayon, opter pour le plus sain (ou le moins catastrophique) sur le plan diététique.

 

 

Le projet du professeur Hercberg

 

 

Nutri-Score a été conçu par Santé publique France, à la demande de la Direction générale de la santé, en s’appuyant sur les travaux de l’équipe du Professeur Serge Hercberg (Université Paris 13), les expertises de l’Anses et du Haut Conseil de Santé Publique. Il avait été combattu férocement par la plupart des grands groupes alimentaires qui avaient tout tenté pour « torpiller » le projet du professeur Serge Hercberg. Mais elle a finalement réussi à voir le jour, sous l’égide de Santé publique France.

 

 

Un repère essentiel

 

 

Après trois ans et demi d’existence, Nutri-Score est bien en train de s’affirmer comme un repère essentiel de la qualité nutritionnelle et de la santé. Trois Français sur quatre, connaissant ou ayant entendu parler du Nutri-Score, déclarent avoir acheté un produit avec le code Nutri-Score. 94% des Français se disent favorables à la présence du logo sur les emballages et 89% voudraient que son affichage soit obligatoire.

Presque une personne sur cinq (18%) disent se baser sur le Nutri-Score pour évaluer la qualité nutritionnelle des produits achetés (seuls 1% disaient le faire en avril 2018).

 

Lire aussi : Nutri-score, le meilleur code nutritionnel

 

 

Un cercle vertueux

 

 

Nutri-Score semble entrer dans un cercle vertueux. De plus en plus de consommateurs prêtent attention à ce logo multicolore rappelant discrètement que tous les produits en rayons ne sont pas bons pour la santé et incitant à la sagesse sur le plan diététique.  Par contrecoup, les industriels sont de plus en plus poussés à afficher le logo sur leurs produits (l’absence de repère coloré commence à paraître suspect).

 

 

7000 produits Carrefour

 

 

En septembre 2019, le groupe Carrefour  a annoncé qu’il allait apposer le Nutri-Score sur 7000 produits d’ici à 2022. On estime qu’entre 150 et 200 industriels et enseignes ont accepté d’apposer le logo . Super U, Leclerc rejoignent le peloton emmené par Auchan, l’un des précurseurs.

 

 

A et B se vendent mieux

 

 

La tendance est très encourageante. Il semble que les produits notés A et B se vendent mieux, tout particulièrement parmi les boissons sans alcool, en épicerie et au rayon frais (traiteur et charcuterie) ».  Le professeur Hercberg et son équipe seraient donc en train de gagner leur pari : inciter les consommateurs à mieux s’alimenter, pousser l’industrie à faire des produits les plus sains possibles.

 

 

Améliorer la recette

 

 

On commence ainsi à voir des industriels investir pour améliorer la recette et la composition de leurs produits. La marque de biscuits Brossard a amorcé la refonte de sa gamme pour faire remonter ses gâteaux en note C. Et elle communique fièrement sur l’amélioration de sa note.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources :

www.santepubliquefrance

lesechos.fr

agro-media.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE