Un monde sans gluten

0
287
gluten free

Rien ne paraît pouvoir enrayer la montée des aliments sans gluten. C’est d’ores et déjà un gros business.

 

 

Le sans gluten est probablement l’un des domaines de l’alimentation qui progresse le plus en France et dans le monde occidental. Aux Etats-Unis, on compterait quelques 25 millions de personnes ayant évincé de leur alimentation le blé et le gluten, au profit de produits « sans ». Soit un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards d’euros. En France, le phénomène sans gluten dépasse largement la sphère limitée des intolérants (atteints de maladie cœliaque) et des allergiques.

 

10 % de la population

 

On évoque des chiffres très variables pour le nombre de personnes  « sensibles » au gluten : entre 500 000 et deux à trois millions de personnes. Une seule certitude : le nombre de personnes souffrant de problèmes digestifs est considérable. Tous vont finir par tenter à terme la « solution » du sans gluten.  Certains cabinets marketing pronostiquent que d’ici à cinq ans, 10 % de la population pourrait passer au « gluten free ». Lire : Sans-gluten : un mode d’alimentation à part entière

 

Du coup, tout le monde se lance. Les spécialistes de la diététique, Schär (Distriborg) Nutrition & Santé (les marques Gerblé sans gluten, ValpiForm) réalisent environ 10% de leur chiffre d’affaires dans le sans gluten. Auchan (marque Mieux vivre), Carrefour, Casino, Leclerc (marque « Chaque jour sans gluten)… n’ont pas tardé à se positionner sur ce créneau avec leurs propres marques et leurs propres produits. Au total, on compterait 80 marques dans le sans gluten.

 

Le sans gluten s’étend à d’autres produits que le pain et les pâtes. Fleury Michon a lancé des plats surgelés sans gluten, Herta, du jambon cuit sans gluten. En vrac, vous pouvez trouver aussi des rillettes sans gluten (Bordeau-chenel), des chips, des tartes, des biscuits apéritifs, de la bière, des sauces,… Le sans gluten touche même des produits non soupçonnés d’être « gluténisés » : surimis, tarama, yaourts aux fruits, compotes pour bébé…

 

Des boulangers, des pâtissiers et des pizzaiolos (comme à Nice, la pizza Gigi, sur le port) surfent à leur tour sur le sans gluten. Le monde devient sans gluten. Au pays de la baguette de pain, cela n’a pas fini de nous interroger. Lire aussi : Intolérance et sensibilité au gluten : mal du siècle

 

Katrina Lamarthe

 

Sources :

http://www.la-croix.com

www.capital.fr

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE