Yuka condamné par les charcutiers

0
166

L’application nutritionnelle Yuka et les charcutiers français sont en guerre. Un jugement vient de statuer en faveur des charcutiers.

 

 

Face aux charcutiers, l’application nutritionnelle Yuka a perdu la première manche. Le tribunal de commerce de Paris a condamné Yuka pour «pratique commerciale déloyale et trompeuse» et pour «des actes de dénigrement au préjudice».

 

 

Pétition et litige

 

 

La Fédération des Industriels Charcutiers Traiteurs (FICT) avait porté en justice le litige qui l’opposait à Yuka depuis un an et demi. En novembre 2019, Yuka, l’ONG Foodwatch, et la Ligue contre le cancer avaient mis en ligne une pétition pour demander l’interdiction des sels de nitrites dans l’alimentation.

 

Lire : Halte aux nitrites

Et aussi : Charcuterie, cancer, nitrites… une vive polémique

 

 

Composés cancérogènes

 

 

Les sels de nitrites sont fortement suspectés d’entraîner la formation de composés cancérogènes dans l’estomac. Ces risques semblent variables selon les individus et les modes de consommation, et la façon dont les composés nitritiques sont métabolisés.

De son côté, la profession de la charcuterie clame que le traitement aux sels de nitrites protège les consommateurs de risques beaucoup plus avérés, tout particulièrement du redoutable botulisme.

 

 

Lien entre une application et une pétition

 

 

Selon le dispositif de Yuka, à chaque fois qu’un consommateur scannait une étiquette de jambon ou de saucisson, il était redirigé sur le formulaire de pétition en ligne.  En condamnant Yuka, le Tribunal a estimé que l’application n’avait pas le droit d’établir un lien direct entre les fiches relatives aux produits de charcuteries et un appel à interdire l’ajout de nitrites ou de nitrates dans les produits de charcuterie. Yuka a fait appel de cette décision. Le dossier de la charcuterie aux nitrites n’est pas prêt d’être clos.

 

Eric Allermoz

 

Sources : le figaro

 

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE