Des œufs à la salmonelle

0
685
oeufs salmonelles

Alerte aux salmonelles en mai 2020. Des oeufs provenant d’un élevage des Landes appartenant à la sociétés Matines sont suspectés d’être contaminés à ces bactéries à l’origine de toxi-infections (gastro-entérites). 

 

Plus d’un demi-million d’œufs (très exactement 535 300) produits par la société Matines sont en cours de rappel, suspectés d’être contaminés par des salmonelles. Ces oeufs ont été vendus dans les enseignes Atac, Auchan, Carrefour, Système U, Intermarché et E.Leclerc, sous diverses marques : Matines, Eco +, Netto, Top Budget et marques neutres. Tous les œufs proviennent d’un même élevage dans les Landes.

 

 

Oeufs de calibre moyen

 

 

Il s’agit d’œufs de calibre moyen. Leur date de consommation recommandée (DCR) est comprise entre le 26 avril et le 14 mai 2020. Le numéro de lot inscrit sur l’œuf est 3FRMDB08. Les consommateurs sont appelés à ne pas consommer ces œufs et à les ramener au magasin.

 

L’élevage a également approvisionné un petit centre de conditionnement, fournisseur d’une centrale de Carrefour dans le Pays basque pour une petite quantité d’œufs de calibre gros portant le numéro de lot 3FRMDB678 et une date de durabilité maximale du 27 avril au 18 mai 2020.

 

 

Contexte de désorganisation

 

 

On ne connait pas les causes exactes de cette épidémie. Elle survient dans un contexte de désorganisation des circuits et de très forte hausse de la demande. Celle-ci a augmenté de 44% au mois d’avril 2020. Surtout, l’accident vient fragiliser la société Matines, déjà en mauvaise posture économique, alors que le marché se réoriente de plus en plus sur des oeufs bio ou de poules élevées en plein air.

 

 

Fièvre, nausées, vomissements, diarrhées

 

 

Une contamination à Salmonella entraîne des symptômes tels que fièvre, douleurs abdominales, nausées, vomissements et diarrhées. Le rétablissement se fait dans les 3 à 5 jours. L’affection peut être grave chez le sujet fragile (jeune enfant, personnes âgées, immunodéprimé, femmes enceinte). La déshydratation peut entraîner un risque d’insuffisance rénale (réhydratation et régime alimentaire à surveiller), et d’autres complications infectieuses (septicémies…).

 

Le risque de contamination n’est encouru qu’avec les aliments crus, mayonnaise, crème au chocolat, œuf à la coque, etc. La meilleure protection en cas de risque de salmonellose est donc de bien cuire les aliments.

 

Lire aussi : Lait contaminé aux salmonelles, les réflexes

 

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : 60 millions de consommateurs

AUCUN COMMENTAIRE