Exposition à l’aluminium des petits et des enfants

0
98
lait exposition aluminium

lait exposition aluminiumDans le cadre d’une étude de l’alimentation des enfants, l’Anses doit donner des résultats sur l’exposition des enfants à l’aluminium, qui à fortes doses, devient neurotoxique.

 

L’Anses devrait publier courant de l’année 2015 une évaluation des concentrations en aluminium dans le régime alimentaire des enfants de 0 à 3 ans. Cet élément abondamment présent dans l’environnement (sols, eaux…) se retrouve dans les aliments (café, thé, chocolat, légumes, lait, céréales…),  et dans l’eau du robinet. A fortes doses, c’est un neurotoxique. L’alimentation est la principale voie d’exposition.

 

Exposition acceptable

 

A trop fortes doses, l’aluminium est toxique et peut générer des troubles nerveux (encéphalopathies, troubles psychomoteurs) et des dommages sur le tissu osseux. Lire L’aluminium, un nouveau souci pour la santé. La « deuxième étude française de l’alimentation totale » (étude de référence) a prouvé que l’exposition moyenne de la population était « acceptable » : 0,28 mg/kg pc/semaine chez les adultes, et 0,42 mg chez les enfants. Soit des niveaux d’exposition inférieurs aux normes fixées, à savoir : une Dose Hebdomadaire Tolérable Provisoire (DHTP) de 1 mg/kg pc/semaine (1 mg par kilo de poids corporel par semaine).

 

Céréales, lait, légumes porteurs d’aluminium

 

Mais l’autorité sanitaire se devait de pousser un peu plus loin ses investigations. Certains enfants et tout-petits, du fait d’une alimentation concentrée sur un nombre plus restreint d’aliments, peuvent en effet être trop exposés. Chez les enfants, les produits céréaliers sont les principales sources d’aluminium (27%), les légumes (12%), le lait et produits laitiers (9%), le chocolat (5%). Chez les 0 à trois ans, les légumes, le lait, les compotes sont les premiers vecteurs alimentaires de l’aluminium.

 

De l’aluminium dans les laits infantiles

 

En 2010, un scientifique anglais, Chris Exley, a mis en évidence des teneurs de 400 à 600 microgrammes d’aluminium par litre dans des laits infantiles, soit deux à trois fois les limites autorisées dans l’eau du robinet. En février 2014, une étude de 60 millions de consommateurs a également détecté des traces inquiétantes d’aluminium dans les laits infantiles : de 150 à 200 microgrammes d’aluminium par litre. Soit à la fin de la semaine, à raison de 4 biberons par jour, une ingestion de 800 à 900 microgrammes d’aluminium.

 

Les emballages, notamment les paquets en carton avec intérieur en aluminium, ont été incriminés, sans qu’on ait de certitudes. Quoiqu’il en soit,  l’exposition de nourrissons à des doses non négligeables d’aluminium, est apparue comme inquiétante à divers experts. La prochaine évaluation officielle publiée par l’Anses devrait permettre de rouvrir le débat.

 

JC Nathan

 

Sources :

https://www.anses.fr

http://www.asef-asso.fr

http://blog.santelog.com

Trop d’aluminium dans les laits pour bébés. Patricia Chairopoulos. 60 millions de consommateurs.

http://www.60millions-mag.com

 

Photo : http://eaupinion.com

AUCUN COMMENTAIRE