Cuisiner les plantes de montagne

0
120
plantes montagne comestibles

C’est probablement l’un des  livres de recettes les plus poétiques et les plus originaux qui soient. Sur un papier à l’épais grammage, courent des recettes délicatement illustrées à l’aquarelle sur un sujet insolite : les plantes de montagne et l’art de les cuisiner.

L’auteur, François Couplan, ethnobotaniste, est spécialiste des plantes sauvages comestibles. Il enseigne leur usage à l’occasion de stages pratiques et au Collège pratiques d’ethnobotanique. Dans ce livre, il a rassemblé une soixantaine de recettes autour d’une douzaine de plantes que l’on peut rencontrer aisément dans les montagnes : l’achillée millefeuille, l’ail des ours, la berce commune, la mauve alcée ; l’airelle rouge, le hêtre, l’épicéa…

Lire aussi : François Couplan, cueilleur de plantes sauvages

 

Pour chaque plante, l’auteur fait une description très précise, et  décrit ses saveurs et vertus. Et donne en regard trois ou quatre recettes.

La précision de l’illustration et du texte est utile. Des confusions avec des plantes toxiques sont toujours possibles, comme par exemple l’ail des ours qui a été confondu avec des feuilles de colchique. Les recettes sont plutôt faciles à réaliser :des cakes (achillée millefeuille), des pestos, des petits soufflés, des sauces (airelle rouge), des sorbets… Au passage, le lecteur découvre les multples vertus des plantes de montagnes :  anticonstipation, stimulant, anti-douleurs… Et aussi leur richesse  en micronutriments : vitamines, minéraux, oligo-éléments…

 

Cuisiner les plantes de montagne

François Couplan –Marie-Paule Roc (illustrations)

Editions Glénat. Avril 2018

 

AUCUN COMMENTAIRE