Chlorpyrifos, l’insecticide qui attaque le cerveau

0
167
insecticide neurotoxique

Chlorpyrifos, un nouveau nom de pesticide qui pourrait allonger la longue liste des produits gravement neurotoxiques s’attaquant à l’homme et à la biosphère.

 

 

Un insecticide extrêmement dangereux pour le développement cérébral… Trois chercheurs scandinaves viennent de mettre à jour la haute dangerosité du chlorpyrifos, produit par Dow, géant industriel américain de la chimie (50 milliards de dollars de chiffre d’affaires).

 

 

Remplaçant du DDT

 

 

Le chlorpyrifos est un insecticide utilisé pour lutter contre les pucerons, les chenilles et les mouches des semis. Il appartient à la famille des organochlorés. L’agriculture moderne l’a adopté il y a une cinquantaine d’années pour remplacer le DDT dont on a découvert tardivement à quel point il était dangereux pour l’homme.

 

 

Largement utilisé en Espagne

 

 

La plupart des grands pays industrialisés (les Etats-Unis, l’Europe…) l’autorisaient jusqu’à maintenant. En France, il est encore utilisé dans l’enrobage de semences d’épinards. En Espagne, il est largement utilisé dans les cultures de fruits et de légumes, produits consommés chaque jour en France…

 

 

Neurotoxique et perturbateur endocrinien

 

 

C’est au moment où le renouvellement de l’agrément  se pose  (l’Europe doit donner son avis en janvier 2020) que l’on semble découvrir les graves dangers qu’il représente pour la santé humaine. Le chlorpyrifos est un neurotoxique qui s’attaque au système nerveux central des insectes mais probablement aussi des mammifères. Ce serait aussi un perturbateur endocrinien.

 

 

Cortex endommagé 

 

 

Dès 2012, l’Académie américaine des sciences montrait que lorsque des femmes avaient été exposées pendant leur grossesse, le cortex frontal des enfant était endommagé (l’épaisseur du cortex était plus faible). Des études plus récentes tendraient à mettre en évidence un lien entre cette molécule et les cas d’autisme. Une incidence qui n’étonne pas les spécialistes : un perturbateur endocrinien affecte le fonctionnement thyroïdien et donc le développement du cerveau.

 

Fragilités de l’évaluation

 

L’enquête journalistique internationale lancée sur ce dossier montre de nouveau les fragilités du processus d’évaluation et d’autorisation de mise sur le marché de l’administration européenne.

 

JC Nathan

 

Sources :

Chlorpyrifos : les dangers ignorés d’un pesticide toxique

www.lemonde.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE