FODMAP, des sucres toujours suspects en matière digestive

0
499

Les FODMAP, des sucres fermentescibles, sont suspectés de contribuer à divers dysfonctionnements digestifs, dont le redouté syndrome de l’intestin irritable.  Mais le bon régime n’est pas facile à définir.

 

Une nutritionniste australienne Sue Shepard est à l’origine de la thèse des FODMAP. Les glucides à chaîne courte seraient mal assimilés par l’intestin et favoriseraient d’importantes fermentations par les bactéries de l’intestin. C’est ce que l’on appelle les sucres fermentescibles. Ces fermentations excessives seraient à l’origine de divers troubles : ballonnements, gaz, douleurs abdominales… qui recouvrent en bonne partie les symptômes du syndrome de l’intestin irritable.

 

Régime à faible teneur en FODMAP

 

FODMAP est un acronyme : Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols. Soit plusieurs familles de sucres (oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols) allègrement fermentés dans notre côlon. En 2014, une étude publiée par la revue spécialisée Gastroenterology a mis en évidence les bienfaits d’un régime à faible teneur en FODMAP pour des patients atteints de syndrome de l’intestin irritable.

 

Nestlé lance une boisson Low FODMAP

 

Pour toutes les personnes souffrant d’un trouble digestif important et handicapant, la tentation est forte d’explorer la piste des FODMAP, dans le sillage de la piste du gluten, ou du lactose. Un grand groupe alimentaire comme Nestlé l’a bien compris qui lance aux Etats-Unis, Pronourish, une boisson nutritionnelle multivitaminée,  sans gluten, sans OGM, sans sirop de glucose-fructose, à faible teneur en FODMAPs.

 

Cela étant, la « piste » des FODMAP n’est pas un long fleuve tranquille vers la rémission des problèmes digestifs. Ces sucres et ces hydrates de carbones se retrouvent dans un nombre impressionnant de fruits et de légumes, de céréales et d’oléagineux, de laitages. Et il n’est pas évident d’identifier quels sont les aliments et les sucres les plus problématiques. Certaines personnes ayant évincé un peu trop d’aliments et par contrecoup, ayant abusé d’aliments comme les agrumes,  ont hérité de nouveaux troubles. La voie d’un régime à bas FODMAP est donc à aborder avec prudence.

 

 

JC Nathan

 

http://www.culture-nutrition.com/

http://acsh.org/news

AUCUN COMMENTAIRE