Gelée royale, nourriture de reine

0
1334

gelee royale apitherapie La gelée royale est souvent conseillée à l’automne et lors des changements de saison pour prévenir une phase de fatigue.

 

La gelée royale est une substance blanchâtre, gélatineuse, produite par les glandes des jeunes abeilles nourricières. C’est avec cette substance que sont nourries les très jeunes larves d’abeilles durant les trois premiers jours de leur existence. C’est aussi la nourriture exclusive des reines, ces super abeilles reproductrices de la ruche qui vivent entre 5 et 6 ans (bien plus longtemps qu’une abeille).

Lire aussi : Le miel aliment médicament miracle

Les nourricières

 

La ruche produit peu de gelée royale : 300 à 800 g par an. Pour en avoir davantage, les apiculteurs ôtent la reine de la ruche, et les nourricières élèvent « de façon royale » plusieurs larves pour retrouver une reine. Les apiculteurs spécialisés dans cette production aspirent la gelée royale déposée dans des cellules (alvéoles) spécialisées.

 

La Chine est « le » grand producteur mondial avec plusieurs milliers de tonnes mais les spécialistes enjoignent la plus grande prudence vis-à-vis des produits chinois souvent entâchés par la fraude.

 

Fatigue, stress, immunité

 

On prête de nombreuses vertus à la gelée royale. Les nobles chinois de l’Antiquité pensaient qu’elles apportaient longévité et vigueur sexuelle. Elle est généralement recommandée pour combattre la fatigue physique et intellectuelle et le stress et renforcer l’immunité. Dans certains pays, on la range dans la famille des adaptogènes, substance qui aiderait l’organisme à s’adapter à des situations de stress et à divers dérèglements.

 

Vitamines, protides, minéraux

 

Que contient la gelée royale ? De l’eau pour plus de la moitié, des sucres (fructose, glucose), des protéines (entre 20 et 30%) riches en acides aminés, des minéraux, des vitamines (groupe B, dont B1 et B5), des oligo-éléments.

 

Selon divers avis scientifiques, la gelée a de nombreuses vertus : vasodilatatrice et donc hypotensive; anti-cholestérolémique, anti-virale, et même, dit-on, anti-cancérigène. Certains observateurs incitent néanmoins à ne pas idéaliser la gelée royale. Les personnes sujettes à allergies doivent également prendre des précautions.