Thierry Marx, un MasterChef

0
94

Un chef qui transmet le feu sacré à des jeunes en formation.

Un chef qui transmet aux jeunes

 

Thierry Marx vient de lancer coup sur coup une école de cuisine pour les jeunes et une formation à la boulangerie.

 

Parcours de chef

 

Le grand public a découvert Thierry Marx à la télé notamment dans l’émission Top Chef sur M6 et MasterChef sur TF1. Mais tout le monde ne connaît pas le parcours à l’américaine de ce chef. Jeune homme, il explique à ses parents et ses grands-parents que la gastronomie n’est pas réservée à une certaine classe sociale.

Quelques CAP plus loin (pâtissier-chocolatier, pâtissier-confiseur et cuisine), quelques passages « enrichissants » chez des grands noms (Ledoyen, Taillevent, Robuchon, Alain Chapel), il décroche sa première étoile (1988) à 26 ans. En 2006, le Guide Gault et Milllau le distingue chef de l’année. Celui qui maîtrise aussi bien les arts martiaux que les émulsions et autres innovations moléculaires se classe volontiers comme atypique.

 

Compagnons du devoir

 

Fils d’immigré (son grand-père était juif polonais), Thierry Marx est né rue de Ménilmontant, dans le XX° arrondissement à Paris. Il a fait ses premières classes chez les Compagnons du devoir. Il dit y avoir découvert qu’apprendre peut être un plaisir mais surtout un enrichissement personnel extrêmement fort. Les Compagnons, c’est « un savoir-faire inouï et une fraternité ouvrière ». La question de l’issue sociale n’est pas de mise. « Ce qui va être jugé, c’est juste la qualité du travail. »

 

Street-food et pragmatisme

 

Thierry Marx croit à la « street-food », alternative à la malbouffe et source d’emplois. Il a ouvert un restaurant d’insertion Street food, à Blanquefort (près de Bordeaux) en septembre 2009. « Si un jeune garçon peut aller vers une dame qui fait des spaghettis, faciles à manger dans la rue, je trouve que c’est intéressant ». De plus, la « cuisine de rue » créé de l’emploi. « Tout le monde n’est pas capable de tenir un restaurant, mais à peu près tout le monde est capable de tenir un corner de rue. »

 

Partager

 

« Il faut enseigner aux gens à regarder droit devant eux, à ne pas se faire voler leurs rêves ». Magnifique profession de foi. De la parole aux actes, il n’y a qu’un pas avec Thierry Marx : en 2012, il a ouvert une école de cuisine dans son quartier natal, rue de Ménilmontant. La formation Cuisine mode d’emploi(s) est gratuite. Chaque session de 12 semaines est ouverte à huit élèves sans diplôme ou en réinsertion. Il récidive cette année avec une formation à la boulangerie.

Pour financer la formation de quatre élèves boulangers, il fait un appel au financement participatif, avec divers lots à la clef (invitations, initiation gratuite à la fabrication du pain, rencontre avec le chef…)

 

Pour information : www.mymajorcompany.com

www.thierrymarx.com

 

 

 

 

 

 

PARTAGER SUR
Article précédentLa pomme de terre
Prochain articleRiz au potimarron

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE