Etchebest, chef des plateaux

0
133

La 8ème saison du jeu culinaire Top Chef démarre. Au centre de l’image et au coeur des fourneaux, Philippe Etchebest.

 

Une enfance aux fourneaux

 

Philippe Etchebest (50 ans) est tombé « dans la marmite » dès l’enfance.
A dix ans, il aide son père dans le restaurant basque le Chipiron, à Bordeaux. Après sa formation au lycée hôtelier de Talence, il fait ses classes auprès de plusieurs chefs : Jean Bardet, Firmin Arambide, Jacques Chibois. Le solide Basque aurait aussi pu tenter sa chance dans le sport, après avoir joué pour le club de rugby de Bègles-Bordeaux et décrocher le titre de champion de boxe mi-lourd pour la région Midi-Pyrénées dans les années 1990. Mais finalement, il choisit la cuisine, « par facilité », a dit un jour ce chef perfectionniste et minutieux.

 

Parcours sans faute

 

A 17 ans, il atteint la finale du championnat de France du dessert. En 1995,
alors chef du restaurant du Château Grand Barrail à Saint-Emilion, il remporte le titre de Meilleur Ouvrier de France. Première étoile Michelin en 2002, seulement sept mois après son arrivée au restaurant L’Oison du Château des Reynats, en Dordogne.  L’année suivante, il pose ses casseroles à l’Hostellerie de Plaisance en Gironde. Deuxième étoile en 2008 : sa cuisine est réputée authentique, gourmande et « glamour », alliant parfaitement modernité et tradition du terroir, à l’image de son plat signature, le foie gras poêlé sur une pâte à raviole et champignons de saison. En 2015, Philippe Etchebest ouvre « Le Quatrième Mur », une brasserie dans le centre de Bordeaux. Prochain objectif : un restaurant gastro et Trois étoiles au Michelin.

 

 

De la cuisine au petit écran

 

Depuis cinq ans, le chef étoilé se partage entre fourneaux et plateaux. En 2011, il présente « Cauchemar en cuisine » sur M6, émission inspirée de « Ramsay Kitchen Nightmares » dans laquelle le chef Gordon Ramsay secoure des restaurateurs en difficultés.
Dans « Objectif Top Chef », le chef, look motard, parcourt la France à la recherche des futurs maitres-queues pour l’émission culinaire Top Chef… dont il est l’un des membres star du Jury depuis 2015.

Dans la vraie vie, le  chef « fort en gueule » ne gueule pas: « Je ne suis pas quelqu’un qui crie, en cuisine. Je dis les choses une seule fois, sur le bon ton ».

 

Eric Allermoz

AUCUN COMMENTAIRE