Etonnantes graines de lin

0
241
graines de lin omega3

Le lin est l’une des premières plantes cultivées au néolithique, il y a plus de 10 000 ans, avec l’orge, la lentille, le pois. C’est une plante dicotylédone provenant d’Asie. Bien connue des adeptes du sans-gluten, la graine de lin est formidablement nutritive et riche de vertus santé.

 

 

La graine de lin, tirée du lin cultivé (Linum usitatissimum L.), est parfois utilisée comme un ingrédient du pain; elle sert à faire de l’huile ou elle est consommée directement. Les graines de lin sont connues depuis longtemps pour leur pouvoir laxatif, ainsi que pour calmer les inflammations de la peau (en cataplasme).

 

 

Riche en protéines et bons acides gras

 

 

De couleur variable (jaune, brique, vert olive…), cette graine est étonnamment nourrissante. Elle est tout d’abord très riche en protéines (environ 18 à 25 g de protéines pour 100 g de produits), protéines au large spectre d’acides aminés. La graine de lin est aussi bien dotée en lipides (de 30 à 45 g de lipides pour 100 g de protéines). Des bons lipides puisqu’il s’agit d’acides gras polyinsaturés pour l’essentiel.

 

 

Forte dose d’oméga 3

 

 

Dans ces bons acides gras, on trouve une forte dose d’acide gras alpha-linolénique (ALA), autrement dit des oméga-3, ces fameux acides gras essentiels qui manquent si souvent dans l’alimentation moderne. Dans 100 g de graines de lin, on trouve environ 16 à 17 g d’oméga-3. Ces acides gras, en régulant la cholestérolémie et en limitant la constitution des plaques d’athérome, ont un rôle important de prévention des maladies cardio-vasculaires.

 

Lire aussi : Graines de chia, l’effet oméga-3

 

 

 

Vitamines, oligo-éléments, minéraux

 

 

Les graines de lin sont richement dotées en vitamines du groupe B, en vitamine E (antioxydante), ainsi qu’en divers oligo-éléments et minéraux (fer, zinc, calcium, magnésium, phosphore…).

 

 

Des fibres en quantité

 

 

Les graines de lin ont un fort effet rassasiant, lié à leur teneur en fibres (environ 25 à 30 g de fibres). Il s’agit de fibres dites insolubles non digérées par l’intestin, et de fibres solubles, en l’occurrence des mucilages, substances végétales qui gonflent au contact de l’eau.

 

Ces fibres mucilagineuses sont bonnes pour le transit intestinal. Attention néanmoins pour les personnes ayant le système digestif irritable car les fibres peuvent aggraver leur état. Elles devront en avoir une consommation parcimonieuse (maximum, une cuillère par jour).

 

 

Anti-cancer

 

 

Les graines de lin contiennent des lignanes (substances de nature polyphénolique), une famille de phytoestrogènes, qui une fois digérés, se transforment en entérodiol et entérolactone, deux phytoestrogènes qui contribuent selon diverses études à enrayer des risques de cancers hormonodépendants (sein, prostate).

 

 

Anti-inflammatoire

 

 

Les graines de lin sont réputées avoir une activité anti-inflammatoire, et aideraient à lutter contre diverses affections de nature inflammatoire (polyarthrite rhumatoïde, asthme, maladie de Crohn, eczéma, psoriasis…).

 

 

Mode de consommation

 

 

Les graines de lin sont protégées par une écorce indigeste. Il faut donc les consommer moulues ou broyées (avec un moulin à épices ou dans un mortier). On peut les ajouter à de la salade, des céréales, des laitages, des compotes, ou en complément de la farine pour certains gâteaux….

 

Attention, une fois moulues, les graines vont rancir assez rapidement. Mieux vaut les moudre au fur et à mesure des besoins et conserver les graines moulues au réfrigérateur.

 

JC Nathan

 

Sources : doctissimo

inserm

AUCUN COMMENTAIRE