Artichaut, l’ami du foie et de la digestion

0
7104
artichaut ami du foie

artichaut ami du foie

Consommé cru ou cuit, l’artichaut est un aliment santé, bon pour le foie, un remède contre les troubles digestifs grâce à ses fibres, une source d’antioxydants.

 

A l’origine, l’artichaut est un chardon sauvage non épineux qui a été domestiqué et cultivé. Le plus courant en France est le Camus, une variété bretonne. Souvent prescrit dans les régimes en raison de sa faible teneur en calories (40 calories pour 100 g d’aliment), ce légume est plein de vertus.

 

Des fibres bénéfiques

 

L’artichaut contient environ 5 g de fibres pour 100 g d’aliment. Les fibres insolubles favorisent la digestion et le bon fonctionnement du transit intestinal. Quant à ses fibres solubles, elles contribueraient à prévenir les maladies cardio-vasculaires et à contrôler le diabète de type 2. Toutes ses fibres tendent à réduire le risque de cancer du côlon.

 

Nutriments et anti-oxydants

 

L’artichaut est riche en vitamines du groupe B, en particulier B9, vitamine K. Qui dit vitamines B9 dit folates (ou acide folique), nutriment essentiel en particulier pour les enfants et les femmes enceintes. L’artichaut est aussi une bonne source de minéraux et d’oligo-éléments, surtout de cuivre et de fer. Il est également riche en antioxydants, composés phénoliques, bêta-carotène, anthocianine… Ces antioxydants jouent un rôle important contre les dommages des radicaux libres et le vieillissement cellulaire.

 

L’ami du foie

 

L’un des antioxydants de l’artichaut est un polyphénol nommé cynarine. La cynarine réunit diverses vertus curatives de l’artichaut pour le foie et la vésicule biliaire. Elle est utilisée pour lutter contre la cirrhose alcoolique, l’hépatite, le cholestérol et pour favoriser l’élimination des toxines.

 

 

L’inuline, un prébiotique stimulant de la flore intestinale

 

L’artichaut contient de l’inuline, un sucre non digestible (famille des fructanes), classé comme prébiotique. C’est-à-dire qu’il n’est pas digéré par l’intestin grêle mais fermenté par la flore bactérienne du côlon. En stimulant la flore intestinale, l’inuline joue de façon bénéfique sur l’appareil digestif et le système immunitaire.  Ce prébiotique  favoriserait l’absorption des nutriments par l’organisme.

 

En infusion ou en gélules

 

Nous consommons le bourgeon floral (cœur) et les feuilles de l’artichaut. Malheureusement, cette partie comestible est la moins nutritive. Ce sont les feuilles sur le long de la tige qui contiennent le plus de principes actifs. Afin de bénéficier au maximum des qualités de l’artichaut, on peut donc privilégier les infusions de feuilles, les décoctions, les  gélules ou le jus de plante.

 

Eric Allermoz

 

 

Sources

www.topsante.com

www.passeportsante.net

www.lanutrition.fr

 

Photo : http://pharmacie-declef.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE